nov. 15, 2023 - Minute de lectureMinutes de lecture

Définition Bridge dentaire

La pose d’un bridge dentaire permet de remédier à l’absence d’une ou de plusieurs dents et des désagréments qu’elle provoque sur le plan esthétique et/ou fonctionnel.

Contenu

Qu’est-ce qu’un bridge dentaire ?

Le bridge dentaire, en français « pont dentaire », est une prothèse dentaire sur laquelle sont alignées des dents artificielles ou « couronnes », ou encore « pontiques » et qui ont vocation à remplacer des dents manquantes.

Le bridge est fixé :

  • Sur les dents adjacentes si elles sont disponibles, remplaçant une dent manquante entre les 2 dents par un « intermédiaire » de bridge ou l’inter (couronne au milieu)
  • Sur des implants implantés dans l’os de la mâchoire dans le cas contraire.

Il présente l’avantage de passer inaperçu, sa teinte étant très proche de celle des dents naturelles.

Les matériaux utilisés sont l’or, des alliages de métaux et la céramique.

Quels sont les différents types de bridges ?

  • Le bridge dit conventionnel car posé sur de vraies dents qui servent de piliers, présentes de chaque côté de l’édentement pour remplacer une dent.  Les « dents piliers » sont donc au préalable retaillées, voire dévitalisées.  Ce sont les bridges « dento-portés ».
  • Bridge cantilever : inter en porte-à-faux où les piliers sont d’un seul côté de l’édentement
  • Bridge à ailettes : ailettes collées sur la face linguale des dents piliers
  • Le bridge dentaire de plusieurs dents : s’il y a plusieurs dents manquantes non consécutives, des bridges plus larges peuvent être posés, nécessitant la taille et la dévitalisation de plusieurs dents adjacentes.
  • Le bridge sur implant : comme son nom l’indique, ce bridge est fixé sur de fausses dents ou « implants » posés de chaque côté de l’édentement, dans l’os de la mâchoire, quand les dents naturelles piliers très abîmées ont dû être extraites : ce sont les bridges « implanto-portés ».
  • Le bridge complet sur implants : c’est le même système mais cette fois-ci, il remplace toute la denture du haut ou du bas, en cas de perte de toutes les dents.

Quel est le prix d’un bridge dentaire ?

Plusieurs facteurs sont pris en compte pour établir le coût d’un bridge :

  • Le matériau utilisé pour la fabrication de la couronne
  • Le nombre de couronnes à poser
  • Les examens préalables
  • Les honoraires du chirurgien-dentiste
  • La localisation de la dent à remplacer
  • La technique utilisée.

Voici quelques ordres de prix :

  • Bridge collé correspondant à une dent : entre 760 et 1150 euros
  • Bridge avec 3 couronnes : de 1200 à 1700 euros
  • Bridge sur implant : de 650 et 700 euros avec un supplément pour chaque pilier
  • Bridge dentaire complet avec 12 couronnes et 6 implants : entre 12.000 et 15.000 euros.

Combien rembourse la Sécurité sociale ? Selon la localisation de la dent manquante et le matériau utilisé, certains bridges permettent d’accéder au Reste charge zéro (RAC zéro) mis en place depuis le 1er janvier 2020. Les patients n’ont dans ce cas rien à débourser. (1)


Quels sont les inconvénients des bridges dentaires ?

La pose d’un bridge présente plusieurs risques :

  • Endommager des dents piliers saines, sauf si celles-ci déjà abîmées nécessitent de toute façon d’être couronnées 
  • Risque de carie et d’inflammation des tissus si les couronnes sont mal ajustées, pouvant induire un brossage moins efficace et l’accumulation de plaque dentaire sous les couronnes.
  • Risque d’effondrement des dents piliers qui finissent par se fragiliser.

S’ajoute un risque de rétraction de l’os de la mâchoire, en l’absence de racine, à l’emplacement des dents manquantes et donc des « intermédiaires de bridge ».


Contre-indications à la pose d’un bridge

  • Des dents piliers saines : la tendance aujourd’hui est de ne plus sacrifier de dents saines pour en faire des dents piliers mais de privilégier la couronne sur implant ou le bridge implanto-porté.
  • Trop de dents manquantes et aucune dent pouvant servir de pilier : un dentier amovible sera alors préconisé ou un bridge complet sur implants.
  • Des dents piliers trop instables, fragiles.
  • Une pathologie parodontale très avancée.

 


Découvrez d'autres articles