nov. 20, 2023 - Minute de lectureMinutes de lecture

Définition Couronne dentaire

La couronne dentaire est un type de prothèse dentaire.

Contenu

Qu’est-ce qu’une couronne dentaire ?

La couronne dentaire a la forme d’une coquille et sert à recouvrir entièrement la dent quand sa teinte et sa structure ne sont plus harmonieuses, afin de lui redonner son aspect fonctionnel et esthétique. La pose d’une couronne se pratique ainsi dans les cas suivants :

  • Dent profondément cariée abîmée ou cassée donc fragilisée et nécessitant une protection et un renforcement,
  • Dent ayant eu un traitement des racines,
  • Dent présentant une restauration volumineuse inadaptée ou abîmée, fragilisant la dent,
  • Suite à la pose d’un implant dentaire,
  • Fracture de dent suite à un trauma

La couronne est fabriquée sur mesure par un prothésiste dentaire et posée par le chirurgien-dentiste. Une couronne peut être en céramique, en résine, en métal ou dans un mélange de métal et de céramique.

Quels sont les différents types de couronne dentaire ?

C’est le chirurgien-dentiste qui détermine le type de matériau qui s’adapte le mieux à l’emplacement prévu dans la dentition. On distingue ainsi différentes sortes de couronnes :

  • La couronne en résine est également appelée « couronne provisoire ». Plus fragile que la couronne en céramique ou métal, c’est le dispositif que le dentiste pose provisoirement pour protéger la dent abîmée en cours de préparation, le temps de fabriquer la couronne définitive. Sa teinte est proche de celle des dents. Il ne faut donc pas la garder trop longtemps car elle s’altère avec le temps, devenant poreuse, s’usant ou se fracturant. Sa durée de vie varie d’un mois à un an.
  • La couronne en métal est constituée d'un alliage en nickel chrome. Si le patient est allergique au nickel, le métal utilisé peut être le titane, le cobalt ou encore l’or, plus onéreux. Elle est certes solide, avec une longue durée de vie, mais elle représente la solution la moins esthétique pour restaurer une dent : comme sa couleur tranche avec celle des dents naturelles, la couronne métallique est réservée aux dents les moins visibles, situées au fond de la bouche.
  • La couronne céramo-métallique. Cette couronne est constituée de deux matériaux différents : l’armature est en métal et la couche superficielle en porcelaine. Bien qu’elle soit plus esthétique qu’une couronne métallique, la dent garde tout de même un aspect opaque, même si elle se rapproche de l’aspect d’une vraie dent. Malgré sa solidité, elle peut s’user au fil du temps, s’ébrécher et finir par laisser apparaître le métal sous-jacent. Avec la rétraction des gencives avec le temps, un fin liseré peu esthétique au niveau du collet correspondant à sa structure métallique, peut apparaître.
  • La couronne tout céramique. Les atouts de cette couronne sont :

            o  Sa tolérance par l’organisme,

            o  Sa couleur en harmonie avec celle des dents naturelles qui la rend indiscernable au milieu de la denture. Elle est donc souvent utilisée pour les dents antérieures.

La couronne en céramique est en revanche un peu moins solide que la couronne métallique ou céramo-métallique. Mais les progrès dans les matériaux les rendent aujourd’hui très résistantes. Elle est contre-indiquée en cas de malocclusion qui fait subir des pressions et mouvements importants et inadaptés sur la céramique. Bien que ce soit la plus coûteuse des couronnes, elle répond à la tendance actuelle.

Quel est le prix moyen d’une couronne dentaire ?

Depuis avril 2019, la Sécurité sociale permet de choisir parmi trois formules selon ses moyens financiers (1) :

  • Accès au remboursement intégral de certaines couronnes selon un cahier des charges précis, notamment des couronnes en zircone posée sur une dent hors molaire.
  • Choix plus large de couronnes à tarifs plafonnés, avec remboursement partiel.
  • Couronnes à tarif libre et remboursement selon les mutuelles et le matériau utilisé. 

Quelle est la durée de vie d’une couronne dentaire ?

Selon son matériau et son entretien, une couronne dentaire peut durer entre 10 et 20 ans. Il est conseillé d’en effectuer son suivi régulier chez son dentiste.


Découvrez d'autres articles