Vous êtes actuellement sur:

G.U.M France

Pour trouver un point de vente, merci d'indiquer votre pays & votre langue. Vous serez redirigé vers le site de votre pays.

  • Royaume-Uni
  • Belgique
  • Allemagne
  • Danemark
  • Espagne
  • Finlande
  • France
  • Grèce
  • Italie
  • Pays-Bas
  • Pologne
  • Portugal
  • Suède

Définition Bain de bouche

Le bain de bouche complète l’hygiène bucco-dentaire. Il peut aussi s’utiliser pour le confort buccal, en prévention des inflammations des gencives ou des caries par exemple, en traitement d’une mauvaise haleine, ou encore en accompagnement d’un traitement.

Selon sa composition et son indication, il s’emploie tous les jours ou sur une période de temps limitée, pur ou dilué, mais toujours après le brossage et le fil dentaire ou la brossette interdentaire

Femme utilisant un bain de bouche

Pourquoi utiliser un bain de bouche ?

Le bain de bouche fait partie de l’hygiène bucco-dentaire. Après le brossage des dents et le nettoyage interdentaire, il contribue à l’élimination des derniers débris alimentaires restant au niveau des zones difficiles d’accès.

Il complète ainsi le brossage et aide à prolonger ses bienfaits en apportant une sensation de propreté et de fraicheur.

Mais le bain de bouche permet également de renforcer les dents et les gencives, cela en déposant ses actifs lors du rinçage, qui vont pouvoir continuer d’agir après son utilisation C’est ainsi qu’il est parfois recommandé par le dentiste en cas de sensibilité dentaire, pour prévenir par exemple les gingivites ou pour complémenter le traitement d’une parodontite. Il accompagne aussi souvent le port d’un appareil dentaire.  

Quel bain de bouche choisir ?

Tout dépend de sa composition, laquelle répond à des besoins particuliers.

  • Pour prévenir les caries, un bain de bouche enrichi au fluor est conseillé pour protéger l’émail.
  • Il en est de même en cas de dents sensibles au chaud et au froid. Un bain de bouche riche en fluor renforcera l’émail dentaire et diminuera l’hypersensibilité dentinaire, aidé éventuellement d’actifs aidant à soulager directement la sensibilité, comme le nitrate de potassium
  • Contre la mauvaise haleine (ou halitose), les bains de bouche sont généralement enrichis en huiles essentielles (clou de girofle, menthe, thym, sauge) pour limiter la sensation de bouche sèche et apporter de la fraicheur, mais ils sont aussi antiseptiques pour freiner la prolifération bactérienne à l’origine de l’odeur buccale désagréable.
  • Contre les aphtes, un bain de bouche antiseptique ou formant un film protecteur sur les lésions peut favoriser la cicatrisation et apaiser la douleur.
  • Le port d’un appareil dentaire ou orthodontique rendant l’hygiène bucco-dentaire plus difficile, des bains de bouche antiseptiques sont souvent conseillés pour améliorer le nettoyage autour de l’appareillage.
  • Contre la gingivite, qui se reconnait à une gencive rouge, gonflée et qui saigne facilement au brossage, les bains de bouche sont plus concentrés en actifs antibactériens (contre l’accumulation de plaque dentaire et la formation de tartre) et éventuellement anti-inflammatoires.
  • Enfin, il existe des bains de bouche dits thérapeutiques, fortement concentrés en antiseptiques. Ils sont généralement prescrits par les médecins et les dentistes, et uniquement disponibles en pharmacie. Ils sont conçus pour accompagner un traitement médical, comme celui d’un abcès dentaire ou d’une parodontite (inflammation des tissus profonds de soutien des dents), ou par exemple prescrits avant ou après une intervention chirurgicale bucco-dentaire pour assainir la cavité buccale.

Comment faire un bain de bouche ?

Outre sa composition, un bain de bouche a la particularité d’être toujours très liquide pour favoriser la diffusion de ses actifs dans tous les espaces buccaux (entre les dents, autour des dents du fond, aux points de contact avec une prothèse dentaire, contour des bagues d’orthodontie, etc.) et ainsi augmenter son efficacité.

Il s’utilise en gargarismes pour faciliter sa circulation dans la bouche en effectuant des mouvements avec les joues pendant 30 à 60 secondes avant de recracher et sans rincer.  

Il peut se diluer dans de l’eau, mais il est souvent recommandé de l’employer pur. Se référer aux conseils donnés par le médecin, le dentiste ou le pharmacien, et à la notice du fabricant.

Le bain de bouche est toujours la dernière étape du rituel bucco-dentaire, c’est-à-dire après le brossage et le passage du fil dentaire ou des brossettes interdentaires.

Est-ce bon de faire un bain de bouche tous les jours ?

Oui, lorsque le bain de bouche est conçu pour une utilisation quotidienne en complément de l’hygiène buccale classique.

Dans tous les autres cas, les bains de bouche s’utilisent uniquement sur une période de temps limitée et bien définie, comme indiqué par votre dentiste, médecin, pharmacien ou sur la notice du fabricant.

À savoir

Les bains de bouche concentrés en antiseptiques peuvent à la longue modifier la flore bactérienne buccale, d’où leur utilisation limitée dans le temps.

Eviter les bains de bouche contenant de l’alcool en raison de son effet desséchant et irritant pour les muqueuses.

Pas de bain de bouche avant l’âge de 6 ans, c’est-à-dire avant qu’il ne sache faire des gargarismes et recracher le produit.