Vous êtes actuellement sur:

G.U.M France

Pour trouver un point de vente, merci d'indiquer votre pays & votre langue. Vous serez redirigé vers le site de votre pays.

  • Royaume-Uni
  • Belgique
  • Allemagne
  • Danemark
  • Espagne
  • Finlande
  • France
  • Grèce
  • Italie
  • Pays-Bas
  • Pologne
  • Portugal
  • Suède

Définition Gingivite

La gingivite est une inflammation des gencives très fréquente et bénigne.

Symptômes de la gingivite : gencives rouges, gencives gonflées, mais généralement non douloureuses, et saignements au brossage.

Causes : la principale cause de gingivite est la plaque dentaire, mais elle peut être favorisée par de nombreux facteurs (âge, médicaments, maladies, variations hormonales, stress, tabac…).

Comment soigner la gingivite : hygiène bucco-dentaire complète (brossage des dents, passage du fil dentaire ou de brossettes interdentaires, bains de bouche) et détartrage chez le dentiste.

Risques : l’inflammation peut se propager aux tissus sous-jacents et atteindre l’os de soutien des dents. On parle alors de parodontite, une affection plus profonde difficile à traiter pouvant aller jusqu‘au déchaussement des dents, voire à leur chute. 

Définition gingivite : femme souffrant de gencives enflées et rouges

Définition et symptômes de la gingivite

Quelles sont les causes de gingivite ?

Comment traiter la gingivite ?

Évolution de la gingivite et risques de complication : la parodontite

 

Définition et symptômes de la gingivite

La gingivite est une maladie infectieuse, se manifestant par une inflammation des gencives.

Elle se reconnait typiquement à ses trois principaux symptômes :

  • gencive gonflée,
  • gencive rouge,
  • gencive qui saigne facilement au brossage, au passage du fil dentaire ou en mangeant des aliments durs.

La gingivite n’est généralement pas douloureuse. Lorsqu’elle le devient, c’est un signe de complication, indiquant que l’inflammation s’est étendue aux tissus sous-jacents.

Quelles sont les causes de gingivite ? La plaque dentaire

La gingivite est liée au développement de la plaque dentaire. Celle-ci se compose de débris alimentaires et de salive, formant une sorte de dépôt mou à la surface des dents. C’est aussi le lieu idéal pour le développement des bactéries buccales. Progressivement, elles peuvent endommager l’émail qui recouvre les dents avec un risque de carie, ou les gencives avec un risque d’inflammation, c’est la gingivite. 

Si la principale cause est la formation de la plaque dentaire, de nombreux facteurs sont susceptibles de favoriser l’inflammation de la muqueuse gingivale, à commencer par l’avancée en âge, la génétique, certaines personnes étant plus sensibles aux maladies des gencives, le tabac qui constitue un puissant facteur inflammatoire, le stress, le bruxisme ou grincement des dents, certains médicaments et maladies comme l’obésité, les variations hormonales ou encore une prothèse dentaire mal ajustée qui crée des frottements.

Comment traiter la gingivite ? Un rituel bucco-dentaire quotidien complet

L’hygiène bucco-dentaire est l’étape essentielle du traitement de la gingivite pour freiner l’accumulation de plaque dentaire et stopper l’inflammation des gencives.

Elle repose sur le brossage des dents deux fois par jour pendant 2 minutes à l’aide d’une brosse à dents à brins souples pour ne pas agresser les gencives et d’un dentifrice au fluor. Penser aussi à brosser la langue une fois par jour qui héberge quantité de bactéries (également responsables de la mauvaise haleine). Compléter le brossage par le passage d’un fil dentaire ou d’une brossette interdentaire adaptée selon la taille des espaces. Et terminer ce rituel par un bain de bouche antiseptique adapté pendant la période où la gingivite est présente.

Enfin, consulter son dentiste au moins une fois par an afin de procéder à un détartrage. En effet, à la longue, la plaque dentaire s’épaissit et se durcit formant le tartre que seul le chirurgien-dentiste pourra alors ôter.

Évolution de la gingivite et risques de complication : la parodontite

Si la gingivite est bénigne, il ne faut surtout pas la négliger, car l’inflammation peut s’étendre aux tissus sous-jacents (cément, ligament, os) et évoluer en parodontite. Il s’agit alors d’une maladie potentiellement grave et irréversible, menant à terme au déchaussement des dents et à une possible perte de dents Autrement dit, la gingivite est à considérer comme un signe d’alerte de la maladie parodontale à prendre en charge sérieusement et sans délai.

L’inflammation peut également avoir des répercussions à distance sur d’autres organes. En rejoignant la circulation sanguine, les bactéries de la plaque dentaire peuvent atteindre les poumons, le cœur, le cerveau… et entrainer des troubles pulmonaires, vasculaires, aggraver un diabète ou encore augmenter le risque d’accouchement prématuré chez la femme enceinte.

 

Découvrez d'autres articles autour du sujet :

Quel bain de bouche pour les gencives enflées ?

Les différences entre gencives fragiles, gingivite et parodontite