Vous êtes actuellement sur:

G.U.M France

Pour trouver un point de vente, merci d'indiquer votre pays & votre langue. Vous serez redirigé vers le site de votre pays.

  • Royaume-Uni
  • Belgique
  • Allemagne
  • Danemark
  • Espagne
  • Finlande
  • France
  • Grèce
  • Italie
  • Pays-Bas
  • Pologne
  • Portugal
  • Suède
Homme avec une mauvaise haleine

Quelles sont les causes de la mauvaise haleine ? Quelles solutions ?

On parle de mauvaise haleine lorsque l’air expiré par la bouche et le nez dégagent une odeur désagréable. Elle est due le plus souvent à la prolifération de bactéries dans la cavité buccale, lesquelles produisent des composés malodorants. Pas d’inquiétude, la mauvaise haleine, également appelée halitose, est généralement liée à une hygiène bucco-dentaire inadaptée qu’il suffit d’améliorer. Si malgré tout elle persiste, il sera alors nécessaire d’explorer les autres causes possibles.

Halitose ou mauvaise haleine : une affection fréquente

La mauvaise haleine est très fréquente. Jusqu’à une personne sur deux serait concernée, au moins de façon occasionnelle (1).

Comment savoir si on a mauvaise haleine ?

Il est parfois difficile de juger nous-mêmes l’odeur de notre propre haleine. N’hésitez pas à demander franchement l’avis d’un proche (conjoint, parent, ami).

Certaines réactions de votre entourage peuvent aussi vous mettre sur la piste, comme des personnes qui ont tendance à s’écarter lorsque vous parlez.

Il existe également un test simple : léchez l’intérieur de votre poignet, laissez sécher quelques secondes, puis sentez. Si celui-ci a une mauvaise odeur, il en est de même pour votre haleine.

Vous pouvez également interroger votre dentiste. Il pourra soit vous rassurer, soit vous indiquer la cause et son traitement.

Pourquoi a-t-on mauvaise haleine ?

Dans la grande majorité des cas, cette odeur a pour origine votre bouche. Elle est due aux bactéries qui sont naturellement hébergées dans la cavité buccale. Celles-ci se nourrissent de débris alimentaires. Lorsqu’elles dégradent des protéines, elles libèrent des composés sulfurés volatils ou gaz malodorants

Ainsi toutes les situations, durables ou occasionnelles, qui favorisent le développement bactérien augmentent en même temps le risque de mauvaise haleine.  

Les différentes causes d’halitose

Les causes de mauvaise haleine sont nombreuses.

Une mauvaise hygiène bucco-dentaire

La cause la plus courante de mauvaise haleine (85 à 90% des cas) est une hygiène bucco-dentaire insuffisante ou inadaptée. Les résidus alimentaires ne sont pas bien éliminés au brossage ou restent coincés dans les espaces réduits entre les dents. Ils servent alors de nourriture aux bactéries buccales qui en profitent pour proliférer.

Plus elles sont nombreuses et plus la libération de gaz malodorants est importante avec un risque élevé de mauvaise haleine.

Des affections bucco-dentaires

Toutes les affections d’origine bactérienne et inflammatoire peuvent entrainer une mauvaise haleine : les caries dentaires, les abcès dentaires, les maladies parodontales (gingivites, parodontites), les aphtes... 

Une sécheresse buccale

Liée à une diminution de la quantité de salive, la sécheresse buccale (ou xérostomie) est une cause fréquente de mauvaise haleine. Elle est généralement due à la prise de certains médicaments (antidépresseurs, anxiolytiques, antihistaminiques…), mais une déshydratation ou le simple fait de respirer par la bouche génère aussi une sécheresse buccale. Rappelons que la salive contribue à neutraliser le pH buccal, et aussi à lutter contre le développement des bactéries.

La consommation de tabac et d’alcool

Tous les deux diminuent la sécrétion de salive et augmentent le risque de caries, deux facteurs favorisant les mauvaises odeurs buccales.

L’alimentation

Certains aliments, ayant parfois eux-mêmes une odeur forte ou qui favorisent la prolifération des bactéries, sont bien connus pour donner ponctuellement mauvaise haleine, comme l’ail et les oignons. Mais c’est également le cas des régimes hyperprotéinés et du jeûne. 

Quelle maladie donne la mauvaise haleine ?

Si la mauvaise haleine a dans la très grande majorité des cas une origine buccale, certaines autres maladies peuvent parfois être en cause, comme les affections ORL ou respiratoires (sinusite, angine, bronchite), les problèmes digestifs (reflux gastro-œsophagien, ulcère gastroduodénal), les maladies du foie, rénales ou endocriniennes (diabète).

Comment se débarrasser de la mauvaise haleine ?

1/ Rétablir une bonne hygiène bucco-dentaire

La mauvaise haleine ayant une origine buccale dans 90% des cas, il est essentiel de rétablir une bonne hygiène bucco-dentaire pour éliminer les débris alimentaires jusque dans les espaces interdentaires resserrés, limiter le développement bactérien, l’accumulation de plaque dentaire et la formation de tartre.

Le brossage des dents en constitue la première étape incontournable : utilisez une brosse à brins souples pour ne pas endommager vos gencives avec un geste trop agressif et brossez pendant 2 minutes avec du dentifrice deux fois par jour.

Vous pouvez choisir un dentifrice spécialement conçu contre la mauvaise haleine, enrichi en agents antibactériens et aromatiques pour une haleine saine et fraiche.

Pensez aussi à brosser votre langue ! En effet, les bactéries ne sont pas seulement présentes à la surface de vos dents ou cachées entre vos dents. 60% d’entre elles sont sur votre langue. Il est donc important de les ôter à chaque brossage, avec votre brosse ou idéalement à l’aide d’un gratte-langue pour un geste plus facile et plus efficace. 

Complétez le brossage en utilisant du fil dentaire ou des brossettes interdentaires afin de nettoyer jusque dans les espaces entre les dents les plus serrés. Sachez qu’il existe une large gamme d’accessoires interdentaires. Choisissez ceux qui vous conviennent le mieux, notamment en termes de tailles d’espaces interdentaires.

Terminez votre rituel d’hygiène bucco-dentaire avec un bain de bouche contenant un antiseptique pour lutter contre les bactéries (bien respecter la durée d’utilisation, s’il y en a une, recommandée par le fabricant). Évitez ceux qui contiennent de l’alcool pour ne pas aggraver la mauvaise haleine en asséchant vos muqueuses. Là encore, certains produits sont spécialement conçus pour lutter contre l’halitose et procurer une haleine fraiche. 

Astuces antibactériennes

o   Changez de brosse à dents tous les trois mois ou dès que vous avez été malade.

o   Entre deux brossages, laissez sécher votre brosse à dents toujours tête vers le haut.

o   Après les repas, mâchez un chewing-gum sans sucre pour stimuler votre salivation.

o   Consultez votre chirurgien-dentiste au moins une fois par an pour un détartrage.

o   Utilisez un gratte-langue avant d’aller vous coucher et buvez un verre d’eau pour hydrater votre cavité buccale.  

Pourquoi utiliser un gratte-langue ?

60 % des bactéries présentes dans votre bouche sont nichées dans les villosités ou replis qui tapissent le dessus de votre langue. C’est ainsi qu’elle est responsable de 41% des cas de mauvaise haleine d’origine buccale (1). 
Gratte-langue GUM® HaliControl®

Gratte-langue GUM HaliControl

Ce gratte-langue double action permet de nettoyer efficacement la langue pour éliminer les bactéries qui s'y développent et causent la mauvaise haleine. A utiliser après le brossage des dents du matin avec une noisette de dentifrice et le soir avant le coucher.

2/ L’hygiène de vie

L’hygiène bucco-dentaire fait partie de l’hygiène de vie, mais son efficacité contre la mauvaise haleine est renforcée par certains gestes au quotidien : 

  • Adoptez une alimentation saine et équilibrée.
  • Identifiez les aliments qui vous donnent une haleine fétide pour mieux les limiter. En cas de doute, supprimez un aliment (un seul à la fois) qui pourrait être en cause pendant quelques jours le temps de pouvoir apprécier la différence d’haleine.
  • Hydratez-vous en buvant de l’eau régulièrement.
  • Rincez-vous la bouche après chaque prise alimentaire. 
  • Évitez la consommation d’alcool, de café et arrêtez le tabac, car en asséchant la bouche ils contrecarrent l’action bénéfique de la salive.
  • Ne consommez pas d’aliments sucrés entre les repas.
  • Pour plus de confort, vous pouvez utiliser des pastilles prêtes à l’emploi à emporter partout, qui neutralisent rapidement les mauvaises odeurs provenant d'aliments (ail, oignon…), du tabac ou de l’alcool. 

Pourquoi boire de l’eau après avoir mangé et bu ?

o   Pour se rincer la bouche et éliminer les débris alimentaires,

o   Pour hydrater et empêcher l’effet asséchant de l’alcool et du café, deux causes majeures de mauvaise haleine.

3/ Consultez votre dentiste pour identifier et traiter tout foyer infectieux qui pourrait être à l’origine de l’halitose (une carie, un abcès…).

Attention, les produits contre la mauvaise haleine (dentifrices, bains de bouche, pastilles) sont conçus pour vous aider, pour accompagner l’hygiène bucco-dentaire. Ils ne traitent pas la cause et ne remplacent pas la nécessité de consulter son dentiste ou son médecin pour justement identifier la cause lorsque l’hygiène bucco-dentaire n’a pas permis de venir à bout de l’halitose.

Les aliments qui donnent mauvaise haleine

Aliments très aromatiques

Ail et oignon (riches en composés sulfurés), épices, certains fromages (roquefort, camembert…), anchois, chou et chou-fleur, œuf dur…

Aliments asséchants

Café, alcool…

Aliments sucrés

Bonbons, chocolats, gâteaux, biscuits, boissons sucrées, jus de fruits, sirops… À limiter et à éviter en dehors des repas, car ils favorisent la prolifération bactérienne buccale à l’origine d’halitose.

Aliments riches en protéines

Viande rouge et charcuteries. En effet, c’est à partir des protéines que les bactéries buccales émettent des gaz malodorants. La charcuterie est en plus asséchante, car très salée. 

Quand consulter ?

Si votre hygiène bucco-dentaire ne suffit pas à éliminer les mauvaises odeurs, consultez votre dentiste afin de rechercher et traiter une éventuelle cause bucco-dentaire (carie, abcès, sécheresse buccale, gingivite…).

Si malgré tout l’halitose persiste, consultez votre médecin pour rechercher une cause autre que bucco-dentaire, comme une affection ORL ou respiratoire, un trouble digestif, etc.

En cas de diabète, de reflux gastro-œsophagien ou d’une maladie rénale chronique, consultez votre médecin, car la mauvaise haleine peut en être une conséquence.

Rendez-vous chez votre chirurgien-dentiste ou votre médecin si l’halitose s’accompagne des symptômes suivants : fièvre, douleurs dentaires, gencives gonflées, saignements des gencives, mal de gorge, toux, aphtes récidivants, sécheresse de la bouche.

Port du masque et mauvaise haleine : cause ou révélateur ?

Quelle est cette désagréable sensation de mauvaise haleine après avoir porté un masque ? Le port du masque n’est pas une cause de mauvaise haleine, il joue simplement un rôle de révélateur. En effet, le masque constitue une barrière à l’air expiré, il fait obstacle à l’évacuation des gaz rejetés par la bouche. En cas de mauvaise haleine, le masque va retenir davantage de composés sulfurés volatils. L’accumulation de ces gaz dans le masque va forcément amplifier l’odeur nauséabonde, ce qui peut alerter des personnes qui n’avaient pas encore remarqué leur légère halitose. C’est ainsi qu’avec la généralisation du masque, le nombre de consultations pour mauvaise haleine a augmenté. 

Par ailleurs, le port du masque incite à boire moins, augmentant le risque de sécheresse buccale, qui elle, est bien connue pour être une cause de mauvaise haleine… Et c’est aussi une cause de consultations en hausse.

Conseil : Améliorez votre hygiène bucco-dentaire, puis consultez votre dentiste pour identifier la cause de la mauvaise haleine révélée par le masque.

 

Source 

(1) Assurance maladie, Ameli, Mauvaise haleine, https://www.ameli.fr/alpes-maritimes/assure/sante/themes/mauvaise-haleine/mecanisme-survenue-causes