Vous êtes actuellement sur:

G.U.M France

Pour trouver un point de vente, merci d'indiquer votre pays & votre langue. Vous serez redirigé vers le site de votre pays.

  • Royaume-Uni
  • Belgique
  • Allemagne
  • Danemark
  • Espagne
  • Finlande
  • France
  • Grèce
  • Italie
  • Pays-Bas
  • Pologne
  • Portugal
  • Suède
Mère et son bébé se brossant les dents - première dents de bébé

Les premières dents de bébé : à quel âge, dans quel ordre et comment l’aider ?

Les premières dents de bébé commencent à se développer avant même la naissance, mais ne feront progressivement leur percée que vers l’âge de 6 mois. Cette période de poussées dentaires s’accompagne de désagréments que l’on peut aider à soulager. Vers 2 ans et demi, les 20 dents de lait sont en place. L’objectif est d’en prendre grand soin très tôt, car elles sont fragiles et conditionnent à la fois le développement de l’enfant et son beau sourire.

A quel âge percent les dents de mon bébé ?

Dans quel ordre d’apparition ?

Quels sont les signes d’une poussée dentaire ?

Comment soulager mon bébé qui fait ses dents ?

Pourquoi protéger les premières dents ?

Comment protéger les premières dents de bébé ?

L’apparition des dents définitives

Première consultation chez le dentiste

A quel âge percent les dents de mon bébé ?

La première dent fait généralement son apparition entre 4 et 7 mois. Ceci dit, chaque enfant est unique et chacun a son rythme. C’est ainsi que certains enfants naissent avec 1 ou 2 dents, tandis que d’autres n’auront toujours pas leur première dent à 1 an.

Dès 1 an, votre bébé aura généralement toutes ses incisives : 4 dents en haut et 4 dents en bas.

Les canines et les premières molaires seront en place un an plus tard.

À 30 mois, elles sont toutes là.

Le pédiatre surveille, il identifie et comptabilise chaque éruption dentaire afin d’alerter au moindre souci.

Dent natale ou néonatale ?

1 bébé sur 1.000 à 6.000 nait avec une première quenotte. Elle est appelée « dent natale ».

Encore plus rarement, plusieurs dents peuvent pousser prématurément en quelques jours après la naissance. On parle cette fois de « dents néonatales ». Par mesure de précaution elles sont ôtées, car n’ayant pas ou peu de racines elles risqueraient d’être avalées par l’enfant. 

Dans quel ordre d’apparition ?

Si l’âge d’apparition des premières dents (également appelées dents de lait, dents primaires ou dents temporaires) est variable d’un enfant à un autre, en revanche l’ordre est généralement le même : les premières à percer sont les incisives, puis les canines et les premières molaires, et enfin les deuxièmes molaires.

  • Les 2 incisives centrales du bas : 6-10 mois.
  • Les 2 incisives du haut : 7-12 mois.
  • Les 2 incisives latérales du bas : 7-16 mois.
  • Les 2 incisives latérales du haut : 9-13 mois.
  • Les 4 canines : 12-18 mois.
  • Les 4 premières molaires : 12-18 mois.
  • Les 4 deuxièmes molaires : vers 30 mois.

Soit 20 dents de lait au total vers 2 ans et demi ou 3 ans.  

En suivant le développement de la mâchoire, les incisives de lait sont souvent écartées, particulièrement vers 4-5 ans, mais tout rentre dans l’ordre lorsque les dents permanentes plus volumineuses prennent leur place.  

Quels sont les signes d’une poussée dentaire ?

Les premières dents sortent progressivement de l’os des mâchoires, puis doivent encore percer la gencive avant d’apparaitre. Cette étape est souvent perturbante pour l’enfant qui « fait ses dents ». Mais chacun réagit à sa manière et pas forcément de façon identique pour chaque dent. Il existe cependant des signes caractéristiques facilement repérables.

  • Une salivation abondante (elle est nécessaire pour hydrater et protéger la gencive) : l’enfant bave beaucoup, ce qui peut irriter son menton.
  • Des gencives gonflées, sensibles, voire douloureuses.
  • Un sommeil agité.
  • De la fièvre (inférieure à 38°).
  • Un manque d’appétit.
  • Des selles un peu molles avec risque d’érythème fessier (mais pas de diarrhées).
  • Des joues rouges, l’enfant se frotte le visage au niveau des gencives douloureuses et des oreilles, et il cherche à mordiller des objets. 
  • Un bébé grognon, irritable.

Ne pas hésiter à consulter son pédiatre, car certains symptômes peuvent évoquer autre chose qu’une poussée des dents, notamment en présence de diarrhées, de fièvre supérieure à 38°, d’un état général qui semble inhabituel, de signes d’otite ou de rhinopharyngite. 

Comment soulager mon bébé qui fait ses dents ?

Vous pouvez masser délicatement la gencive de bébé avec votre doigt (propre) pour l’apaiser ou à l’aide d’un gant de toilette humide et froid. Les câlins sont aussi les bienvenus pour calmer ses pleurs et le réconforter.

Donnez-lui un anneau de dentition à mordre ou à mâchouiller. Assurez-vous qu’il soit aux normes en vigueur et évitez ceux qui sont remplis d’un liquide, car ils pourraient se percer. Placez-le au préalable quelque temps au réfrigérateur (et non au congélateur, car il serait beaucoup trop froid). Grâce à son effet anesthésiant, le froid au contact de la gencive va lui apporter un soulagement immédiat.

Lorsque l’enfant commence sa diversification alimentaire, ne pas hésiter à lui proposer des aliments froids comme des compotes ou des yaourts.

Si la salive joue son rôle, en dehors de la bouche elle peut être irritante. Essuyez régulièrement son menton et ses joues.

En cas de fièvre , demandez l’avis de votre médecin.

Attention, les colliers d’ambre sont à proscrire

Souvent fabriqués de manière artisanale, ils présentent un risque de strangulation et de suffocation par ingestion de petits éléments si le collier venait à céder. Le tout pour une efficacité antalgique de l’ambre qui n’est pas du tout prouvée scientifiquement (2).

Évitez également les biscuits de dentition (inefficaces, ils apportent aussi du sucre favorisant les caries), les fruits et légumes crus à croquer (ils peuvent rester coincés dans la gorge) et les gels ou baumes anesthésiants (responsables de fausses-routes) (2).

Pourquoi protéger les premières dents ?

1/ Parce que les premières dents sont fragiles. Elles sont recouvertes d’une fine couche d’émail, plus fine que sur les dents définitives, ce qui les expose davantage aux caries dentaires.

2/ Elles servent de guide à la pousse des dents définitives.

3/ Elles sont indispensables au développement de l’enfant : elles sont utiles pour manger (croquer, mastiquer), parler, elles participent au développement du visage et à l’articulation.

Pour toutes ces raisons, il est essentiel de prendre soin des dents temporaires dès leur sortie grâce à de bonnes habitudes d’hygiène bucco-dentaire (3). 

Pouce ou tétine ?

La succion est un besoin normal pour le bébé, mais il est préférable de l’aider progressivement à se détourner de cette habitude dès l’âge de 2 ans, car pouce ou tétine risque de perturber la croissance des mâchoires et la bonne position des dents de lait et définitives. 

Comment protéger les premières dents de bébé ?

Les premières dents sont particulièrement à risque de caries.

Celles-ci sont directement liées aux résidus de sucre provenant du lait et des boissons sucrées puis des aliments, qui se déposent sur et entre les dents. S’ils ne sont pas ôtés régulièrement, ils forment la plaque dentaire, sorte d’enduit mou qui héberge aussi des bactéries. Elles s’y multiplient et produisent des acides qui déminéralisent l’émail : c’est la carie dentaire. Au début, la carie n’est pas symptomatique, mais on peut repérer une tache brune sur la dent. Si elle n’est pas soignée, la destruction s’étend aux tissus plus profonds de la dent, la dentine puis la pulpe. À ce stade, la carie est très douloureuse (c’est la rage de dents).

L’hygiène dentaire

Dès 4 mois, nettoyez la bouche du nourrisson avec une compresse humide (eau tiède ou sérum physiologique) afin d’éliminer les bactéries et les résidus de sucre (même le lait maternel apporte du sucre).

Dès l’apparition des premières dents, à partir de 6 mois environ, brossez-les délicatement à l’aide d’une brosse adaptée spécial « premier âge », deux fois par jour.

Vers 2 ans et demi, continuez à lui brosser les dents 2 fois par jour pendant 2 minutes, puis accompagnez-le pour lui enseigner progressivement la technique.

Vers 5-6 ans, il a acquis la bonne façon de se brosser les dents et devient autonome. S’il rechigne, soyez ludique : brossez-vous les dents en même temps que lui, jouez à qui se brossera le plus longtemps, utilisez un sablier ou inventez une chanson pour rythmer le temps du brossage.

Vérifiez régulièrement l’efficacité de son brossage. Vous pouvez utiliser un révélateur de plaque qui colore les restes de plaque dentaire et donne une indication pour améliorer le brossage dans certaines zones.

Une brosse à dents (à brins souples) se change tous les 3 mois, lorsque les brins sont écartés ou après avoir été malade.

Comment procéder ?

  • Brosser les surfaces extérieures en effectuant de petits mouvements circulaires.
  • Brosser le dessus des dents (surfaces de mastication) avec des mouvements d’aller-retour sur 2-3 dents à la fois.
  • Brosser les surfaces intérieures en positionnant la brosse à la verticale et brosser du rose vers le blanc (de la gencive vers le haut de la dent).

Dès 2 ans, on brosse avec du dentifrice fluoré, mais attention au bon dosage !

Le dentifrice au fluor est indispensable, car ce minéral renforce l’émail et le rend plus résistant aux acides produits par les bactéries de la plaque dentaire.

  • De 2 à 6 ans, utilisez un dentifrice dosé à 500 ppm de fluor.
  • Après 6 ans, un dosage entre 1.000 et 1.500 ppm est requis (4).

Quelle quantité de dentifrice ? L’équivalent de la taille d’un petit pois.

Pourquoi seulement 500 ppm de fluor alors que les dents de lait sont les plus fragiles ?

Le réflexe de déglutition s’acquiert tardivement de sorte que les jeunes enfants peuvent avaler jusqu’à 30% du dentifrice. Or un excès de fluor peut se traduire par une fluorose, qui perturbe la formation de l’émail et dessine des taches blanches sur les dents (5).

Les bonnes habitudes alimentaires

Sans interdire, limitez sa consommation de sucre, notamment via les sucreries, les boissons et les biscuits et gâteaux industriels susceptibles de renfermer beaucoup de sucre. 

Même les boissons light sont à contrôler, car leur acidité attaque directement l’émail.

Toujours sans interdire, limitez les grignotages entre les repas.

Pas de biberon de lait ou de jus de fruits pour s’endormir. À défaut, l’enfant s’endort la bouche pleine de sucre, favorisant la formation de caries sur les dents de lait. 

Gammes GUM pour enfants

Découvrez nos gammes GUM® BABY, KIDS, JUNIOR et TEENS adaptées aux besoins de vos enfants à chaque âge pour les accompagner lorsqu’ils grandissent et passent des dents de lait aux dents d’adulte.

Attention, les bactéries carieuses se transmettent de votre bouche à la sienne !

Les tétines n’appartiennent qu’à bébé et à chacun ses couverts. À défaut, si vous testez la chaleur du biberon en goûtant une gorgée ou ses aliments avec la même cuillère, vous risquez de lui transmettre vos propres bactéries buccales (6)…

L’apparition des dents définitives

Les premières dents définitives commencent à sortir vers 5-6 ans. Au nombre de 28, elles remplacent progressivement les 20 dents de lait de l’enfant, dont les racines se résorbent avant de disparaître selon un long processus qui s’étend jusqu’à la 12ème année environ.

Vers 10 ans la bouche de l’enfant compte une dizaine de dents de lait et une dizaine de dents définitives.

Les premières à tomber sont les incisives médianes, à l’origine du joli sourire édenté des enfants de cours préparatoire. Ce sont ensuite les premières molaires qui sont remplacées par les prémolaires définitives, puis les canines.

Vers 12-13 ans, c’est fini, toutes les dents de lait sont tombées.

Les molaires définitives ne remplacent pas des dents de lait, elles sont en plus : les premières molaires sortent vers 6 ans, les deuxièmes molaires vers 12 ans.

Mais pour une dentition complète, il faudra encore attendre la poussée des 3e molaires ou dents de sagesse qui ne feront leur apparition, si elles sortent, que vers 17-23 ans. 

À 6 ans : repérer les premières molaires définitives

La première molaire définitive pousse en arrière des molaires de lait et ne remplace aucune dent de lait. Elle passe souvent inaperçue. Or très fragile, elle est à risque élevé de carie, d’où la nécessité d’en prendre grand soin avec un brossage méticuleux dès sa venue (7). 

Première consultation chez le dentiste

Elle est conseillée entre 6 et 12 mois afin de repérer une éventuelle fragilité et mettre en place la solution préventive la plus adaptée. C’est aussi l’occasion de familiariser l’enfant au cabinet du dentiste (appareillage, odeur, tenue du dentiste…).

Le chirurgien-dentiste ne regarde pas que la bouche de l’enfant. Il observe (cal sur un doigt indiquant une habitude de succion, ongles rongés) et se renseigne sur les habitudes alimentaires (3).

Il conseillera enfin sur la fréquence des consultations à venir.

Sinon, prévoir des visites une fois par an pour surveiller et bien entendu au moindre doute.

 

Sources :

(1) Ameli, Poussée dentaire : comment soulager son enfant et quand consulter ?, 31 mais 2021, https://www.ameli.fr/alpes-maritimes/assure/sante/themes/poussee-dentaire/que-faire-quand-consulter

(2) DGCCRF, Sécurité des colliers et bracelets pour jeunes enfants, 18 mai 2017,  https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/securite-des-colliers-et-bracelets-pour-jeunes-enfants

(3) Ameli, L’importance des dents de lait et les risques liés aux caries chez le tout-petit, 31 mai 2021, https://www.ameli.fr/alpes-maritimes/assure/sante/themes/poussee-dentaire/dents-lait-importance-risque-lie-caries

(4) Union française pour la santé bucco-dentaire, LES DENTS DE MON BÉBÉ, https://www.ufsbd.fr/wp-content/uploads/2016/08/fiche-conseil-LES-DENTS-DE-MON-BEBE-avec-video-.pdf

(5) GUM, GUIDE ET ASTUCES POUR LA SANTÉ BUCCO-DENTAIREDE VOS ENFANTS, https://professional.sunstargum.com/fr/ressources/pour-vos-patients/brochure-enfants.html

(6) Union française pour la santé bucco-dentaire, LES DENTS DE VOTRE ENFANT DE LA NAISSANCE À 6 ANS, https://www.ufsbd.fr/wp-content/uploads/2016/08/Fiche-conseil-ENFANT-NAISSANCE-A-6-ANS-avec-video-.pdf

(7) Ameli, Comprendre les poussées dentaires, 31 mai 2021, https ://www.ameli.fr/alpes-maritimes/assure/sante/themes/poussee-dentaire/comprendre-poussee-dents-de-lait