Vous êtes actuellement sur:

G.U.M France

Pour trouver un point de vente, merci d'indiquer votre pays & votre langue. Vous serez redirigé vers le site de votre pays.

  • International
  • Belgique
  • Allemagne
  • Danemark
  • Espagne
  • Finlande
  • France
  • Grèce
  • Italie
  • Pays-Bas
  • Pologne
  • Suède

Récession gingivale : les causes et les solutions

Avez-vous des dents particulièrement sensibles, des gencives rouges et souvent même des saignements gingivaux ? Il est possible que vous soyez confronté à un phénomène de récession gingivale, une situation pathologique dans laquelle vous êtes témoin d’un mouvement progressif de diminution des tissus gingivaux. En voici les principales causes, symptômes et solutions à adopter !

récessiong gingivale

Qu’est-ce que la récession gingivale ?

C’est l’un des problèmes dentaires les plus courants, mais aussi parmi les plus sous-estimés car ses symptômes ne sont pas toujours immédiatement reconnaissables et perceptibles. Parlons de cette situation communément appelée « rétractation des gencives » et qui correspond à une situation pathologie appelée : récession gingivale.

Ce type de problème se développe graduellement et nous le remarquons souvent quand apparaît une sensibilité dentaire (douleur au froid et au chaud notamment) ou quand nous observons des changements de la longueur apparente de certaines dents. 

Il semble alors que les dents sont plus longues, mais en réalité, c’est une conséquence du changement dans la position des gencives qui, rétractées, laissent une partie plus importante de la dent à découvert.

En plus d’un impact esthétique, cette situation expose les racines des dents, en particulier des canines et des prémolaires, aux bactéries et favorise la sensibilité dentaire mais peut aussi être à l’origine de conséquences plus graves, telles que la mobilité dentaire voire à terme la perte de dents.

En raison de son aspect esthétique évident, la récession des gencives est donc une condition facilement reconnaissable, mais qui ne se manifeste pas d’une manière soudaine.

Dans cet article, nous allons ensuite détailler les principaux symptômes et les causes les plus courantes qui entraînent une rétractation des gencives, comment les reconnaître et surtout comment les prévenir et les solutions possibles pour la prendre en charge.

Symptômes de la rétractation des gencives

Voici différents symptômes pouvant marquer la présence d’une récession gingivale : 

  • Les dents paraissent plus longues
  • Augmentation des espaces entre les dents
  • La racine devient visible (elle n’a pas la même couleur que l’émail)
  • Sensibilité dentaire (hypersensibilité dentinaire) au niveau de la racine
  • Mauvaise haleine
  • Gencives rouges et gonflées

Bien que toutes les dents puissent être affectées par une récession gingivale, les plus touchées sont les canines et les prémolaires.  

D’un point de vue esthétique, la récession des gencives est facilement reconnue. L’abaissement des tissus entourant la dent laisse la dent davantage à découvert, et la racine apparait progressivement. Cette racine laisse en fait voir la dentine, la couche de la dent située sous l’émail pour sa partie supérieure et normalement protégée par la gencive sur sa partie inférieure. Cette dentine est souvent plus foncée que l’émail, la racine apparait donc distinctement du reste de la dent : on peut observer 2 couleurs différentes sur la dent, plus jaune en approchant de la gencive, plus claire en s’en éloignant. 

Le contact de la dentine avec l’extérieur est également à la source de la sensibilité dentaire qui apparait en cas de récession gingivale. La dentine comportant de petit tubes (appelés tubuli dentinaires), elle transmet les sensations de froid ou de chaud notamment, entraînant la douleur. Le contact avec la brosse à dents peut également être source de douleur, ce qui peut impliquer un nettoyage bucco-dentaire moins efficacement réalisé et donc une accumulation de plaque dentaire. 

La mauvaise haleine, la présence de gencives rouges et gonflées sont souvent le reflet d’une infection bactérienne liée à une accumulation de plaque. Rougeur et gonflement marquent la présence d’une inflammation, caractéristique d’une maladie des gencives (ou maladie parodontale) comme la gingivite ou la parodontite. 

Causes de la récession gingivale

  • Hygiène buccale insuffisante ou incomplète
  • Brossage des dents traumatique (brosse aux brins durs ou brossage trop vigoureux)
  • Parodontite
  • Gingivite
  • Carence en vitamine C
  • Changements hormonaux
  • Tabagisme
  • Piercing sur la langue ou les lèvres
  • Bruxisme (grincement des dents)

Comme on l’a déjà souligné à plusieurs reprises, la récession des gencives n’est pas une condition pathologique qui apparaît soudainement mais représente souvent la « face émergée de l’iceberg » : c’est-à-dire le reflet d’une atteinte progressive liée à un autre problème sous-jacent. La rétractation des gencives apparait très majoritairement à l’âge adulte, généralement après l’âge de 40 ans, et plus rarement chez les jeunes patients.

Une première cause se trouve souvent dans certaines habitudes d’hygiène bucco-dentaire, avec un nettoyage incomplet et insuffisant, ou l’utilisation de produits non adaptés pour le réaliser.  

Des exemples ? Un brossage trop vigoureux et donc agressif pour les gencives, réalisé avec un mouvement inapproprié, horizontal notamment, qui vient créer progressivement un traumatisme au niveau de la gencive par une répétition des frottements. L’utilisation d’une brosse à brins durs peut également favoriser la récession gingivale. 

L’absence de nettoyage interdentaire en complément du brossage, à l’aide d’un fil ou d’une brossette, va favoriser l’accumulation de plaque dentaire entre les dents, et donc le développement bactérien, pouvant entraîner une inflammation de la gencive, premier stade de la maladie parodontale, pouvant évoluer vers la parodontite, caractérisée par une destruction progressive des tissus de soutien des dents, et notamment de l’os dans lequel elles sont ancrées.

Le tabagisme affaiblit l’organisme face aux infections et favorise donc la poursuite de l’inflammation en cas de développement bactérien. Les piercings sur la langue ou les lèvres, avec leurs frottements répétés sur les tissus de la bouche, peuvent également causer une irritation des gencives.

Enfin, le bruxisme, c’est-à-dire la tendance à serrer et/ou à grincer des dents, en particulier au cours de la nuit, fragilise les dents et les gencives. 

Solutions pour les gencives rétractées

  • Réaliser un nettoyage dentaire professionnel chez son chirurgien-dentiste
  • Adopter un rituel d’hygiène bucco-dentaire complet avec les produits adaptés
  • Évitez de fumer

Le premier conseil à suivre pour assainir la situation est de consacrer plus d’attention à vos soins bucco-dentaires, en prenant rendez-vous régulièrement chez votre dentiste pour effectuer un nettoyage professionnel, avec un détartrage pour éliminer le tartre (plaque dentaire calcifiée) et un nettoyage des poches parodontales. Si la récession est très importante, des techniques chirurgicales, comme une greffe de tissus, peuvent être envisagées. 

En ce qui concerne vos soins quotidiens, mieux vaut  utiliser une brosse à dents à brins souples ou ultra-souple et nettoyer vos dents délicatement avec une méthode adaptée, et un mouvement allant de la gencive vers la dent, et non horizontal. 

Le choix du dentifrice est également important : on préférera ceux qui sont fluorés en évitant plutôt les produits avec une action blancheur parfois trop abrasive, qui peuvent augmenter la sensibilité dentaire et irriter les gencives. 

En complément du brossage, on réalise le nettoyage des espaces interdentaires avec les accessoires adaptés, plutôt des brossettes en bas de récession, les espaces entre les dents étant plus importants. 

Prévention de la récession gingivale

La meilleure des préventions passe par des soins quotidiens appropriés, l’utilisation d’une brosse à dents souple avec la technique de brossage adaptée et un mouvement allant de la racine vers la dent. De cette façon, le brossage sera plus doux et moins traumatisant pour la gencive.     

Une visite de contrôle chez son chirurgien-dentiste est également clé pour pourvoir détecter au plus tôt des signes évocateurs de pathologie et procéder à un nettoyage professionnel. Détecter et prendre en charge rapidement la récession gingivale est important non seulement en lien avec l’aspect esthétique qui, pour certains, peut représenter un véritable inconfort, mais surtout pour éviter les risques directement liés à une évolution plus grave de la pathologie sous-jacente, comme la parodontite.

 

Retrouvez plus d’informations sur :

Identifiez les signes précoces des maladies de gencives

Douleur des gencives : comment les soulager ?

Inflammation de la bouche

Interdentaire : fil ou brossette interdentaire ?

Nous utilisons des cookies pour veiller à ce que nous vous donnons la meilleure expérience sur notre site Web. Pour ce faire, nous nous souvenons et stocker des informations sur la façon de l’utiliser. Cela se fait à l’aide de simples fichiers textes appelés cookies qui sont assis sur votre ordinateur. En fermant ce message ou naviguer vers une autre page de ce site Web, vous acceptez nos "cookies" sur ce dispositif conformément à notre politique de cookie sauf si vous avez désactivé les.