Vous êtes actuellement sur:

G.U.M France

Pour trouver un point de vente, merci d'indiquer votre pays & votre langue. Vous serez redirigé vers le site de votre pays.

  • Royaume-Uni
  • Belgique
  • Allemagne
  • Danemark
  • Espagne
  • Finlande
  • France
  • Grèce
  • Italie
  • Pays-Bas
  • Pologne
  • Portugal
  • Suède
déchaussement dentaire : dentiste examinant la bouche d'une patiente

Tout pour éviter le déchaussement dentaire

Le déchaussement des dents a des conséquences non seulement sur la santé dentaire mais également sur l’apparence physique et donc l’estime de soi. Des dents déchaussées modifient en effet considérablement le sourire. En l’absence de traitement, les dents touchées risquent par ailleurs de tomber, compliquant la mastication. A quoi est dû et comment prévenir et soigner ce désagrément qui accompagne les maladies parodontales ou viennent avec l’âge ?

Qu’est-ce qu’un déchaussement des dents ?

Eviter le déchaussement des dents passe par une meilleure compréhension du processus.

Quels sont les symptômes d'un déchaussement dentaire ?

Les signes qu’un déchaussement de vos dents est à l’œuvre sont relativement simples à constater. Vous avez les gencives qui saignent lors du brossage ou spontanément et vos dents sont devenues plus sensibles aux aliments chauds, froids, ou très sucrés. Quand vous regardez vos dents dans une glace, elles semblent s’être allongées, car les gencives se sont rétractées et découvrent progressivement le collet, la racine de la dent. Vos espaces interdentaires peuvent également apparaître élargis. Enfin, une mauvaise haleine peut se manifester.

Quelles sont les causes du déchaussement des dents ?

Plusieurs facteurs favorisent le déchaussement des dents :

  • Une maladie du parodonte (qui désigne l’ensemble constitué de l’os alvéolaire, du cément, de la gencive et du ligament alvéolo-dentaire qui soutient les dents). La maladie parodontale peut provoquer une récession du parodonte, c’est-à-dire un retrait progressif du tissu qui assure le maintien en place de la dent. Quand les tissus profonds s’altèrent lors de la parodontite, ils n’assurent plus la rétention des dents. Si aucun traitement n’est entrepris, celles-ci deviennent mobiles et finissent par tomber. Les maladies parodontales sont liées à une : 
  1. Mauvaise hygiène bucco-dentaire car elle favorise la prolifération des bactéries buccales et l’accumulation de plaque dentaire et de tartre.
  2. Le vieillissement : avec l’âge, les gencives, moins bien irriguées, se fragilisent, s’affinent et reculent.
  1. Un brossage des dents trop vigoureux ou avec une brosse aux brins durs qui finit par fragiliser les gencives.
  2. Un problème de disposition des dents (mauvais alignement des dents ou occlusion) qui entraîne une gencive et un os plus fins qui sont alors plus susceptibles à être endommagés. 
  3. Un traitement orthodontique mal conçu qui provoque une traction trop forte ou trop rapide sur les dents.

Comment prévenir le déchaussement des dents ?

Pour croquer longtemps dans les pommes, il vous faut adopter de front plusieurs pratiques de prévention santé qui, au-delà de maintenir votre santé bucco-dentaire, contribueront à votre bonne santé générale, les deux étant étroitement liées.  

Une méthode de brossage des dents adaptée

La base de toute prévention dentaire est un bon brossage des dents, c’est-à-dire qui respecte quelques règles élémentaires : brossez vos dents avec un mouvement en rouleau allant de la gencive vers la dent, sur les faces internes et externes de la denture. Puis nettoyez les surfaces masticatoires (sur le dessus) des dents. Un brossage doux est préférable à des gestes trop appuyés pour préserver la gencive et ne pas user l’émail dentaire. Choisissez une brosse à dents à brins souples et à petite tête pour qu’elle puisse se glisser facilement dans tous les recoins de votre bouche. Le tout doit durer 2 minutes.

Comment se brosser les dents correctement ? Découvrez dans notre vidéo comment perfectionner votre méthode de brossage, pour des dents et gencives saines au quotidien !

Une hygiène bucco-dentaire optimale

Ces bons gestes de brossage ne suffisent pas. Il faut les répéter deux fois par jour après les repas. Il convient aussi de changer votre brosse à dents au moins tous les trois mois. L’utilisation de brossettes interdentaires ou de fil dentaire est essentielle : elle permet d’atteindre la plaque dentaire et les résidus coincés dans les espaces interdentaires et qui pourraient être à l’origine d’une inflammation des gencives. 

Comment bien nettoyer entre ses dents ? Découvrez dans notre vidéo comment bien maîtriser le nettoyage interdentaire au quotidien.

Une hygiène de vie globale

La santé bucco-dentaire s’inscrit dans une démarche de santé générale. Celle-ci se définit par une alimentation variée et équilibrée faisant la part belle aux fruits et légumes frais et évitant l’excès de sucre. Le tabagisme et l’alcool sont également néfastes à la santé des gencives (cf. encadré ci-dessous).

Des consultations dentaires régulières

Une visite régulière chez votre dentiste, une à deux fois par an, lui permettra de faire le point sur l’état de votre denture et de vos gencives. Il pourra repérer une gingivite ou parodontite débutante et vous proposer des méthodes préventives pour éviter un déchaussement des dents.

Comment traiter un déchaussement dentaire ?

Dans les cas de gingivite, le dentiste opère un détartrage de vos dents pour éliminer les bactéries accumulées et ainsi réduire l’inflammation des gencives. Si la gingivite n’est pas traitée, se développe alors une parodontite et il y a alors un risque de déchaussement des dents. Lorsque la parodontite est déclarée, le dentiste pratique un détartrage et un surfaçage des racines et peut cureter la poche de bactéries accumulées entre la gencive et la dent. Dans les cas sévères, il peut pratiquer une chirurgie en incisant dans la gencive sous anesthésie locale pour aller nettoyer plus en profondeur. Il peut ensuite si besoin faire une greffe de matériaux pour réparer le parodonte et permettre un meilleur ancrage de la dent.

Quels sont les facteurs de risque de déchaussement dentaire ?

Certains facteurs augmentent le risque de déchaussement dentaire :

  • Le diabète est défavorable à la bonne santé des gencives. La composante inflammatoire liée au diabète favorise également l’inflammation des gencives et donc les maladies parodontales, d’ailleurs considérées comme la 6e complication du diabète. Une visite tous les trois mois chez le dentiste est fortement conseillée.
  • Le stress fragilise les défenses immunitaires, favorisant ainsi l’inflammation.
  • Le tabac facilite le développement de bactéries pathogènes. De plus, comme il réduit la vascularisation des gencives et donc leur saignement, la maladie parodontale est plus discrète et peut passer plus longtemps inaperçue.
  • L’alcool est notamment associé à une diminution des défenses immunitaires et à une altération de la cicatrisation favorisant donc la perte d’attache de la gencive sur la dent en cas de parodontite.
  • La grossesse est une période qui expose à des variations hormonales qui peuvent aggraver une gingivite débutante. Là aussi, des visites régulières chez le dentiste sont conseillées.