Vous êtes actuellement sur:

G.U.M France

Pour trouver un point de vente, merci d'indiquer votre pays & votre langue. Vous serez redirigé vers le site de votre pays.

  • Royaume-Uni
  • Belgique
  • Allemagne
  • Danemark
  • Espagne
  • Finlande
  • France
  • Grèce
  • Italie
  • Pays-Bas
  • Pologne
  • Portugal
  • Suède
Femme utilisant un bain de bouche

Comment tirer le meilleur parti du bain de bouche ?

Le bain de bouche est l’allié précieux d’une bonne hygiène dentaire. Les dentistes peuvent être amenés à le recommander en complément du brossage des dents ou dans le cadre de la lutte contre la gingivite ou la carie. Il nécessite cependant d’être choisi avec soin et utilisé selon certaines règles. Voici comment potentialiser le bain de bouche pour le plus grand bénéfice de votre santé bucco-dentaire.

A quoi sert un bain de bouche ?

Comment et quand utiliser un bain de bouche ?

A quoi sert un bain de bouche ?

Ce qu’on appelle un bain de bouche est un liquide que l’on fait tourner dans sa bouche. Il existe un large choix de bains de bouche, chacun ayant une action spécifique en réponse à différents objectifs, allant du confort de la bouche, par exemple en hydratant la bouche, à l’action médicamenteuse. Ils sont le plus souvent antiseptiques ou anti-plaque et agissent alors en réduisant le taux de bactéries présentes dans la cavité buccale.

L’intérêt que présente le bain de bouche est sa forme liquide qui permet de diffuser ses actifs partout dans la bouche : dilué ou utilisé pur, il s’utilise comme un gargarisme et atteint toute la bouche, y compris les espaces interdentaires, les bagues d’un appareil dentaire, le fond de la bouche, la langue, les joues. Bref, toutes les zones difficilement accessibles à la brosse à dents, où viennent s’accumuler les résidus alimentaires et où se développe la plaque dentaire.

Quand ils sont antiseptiques, c’est leur concentration en agents anti-infectieux qui les différencie. Ainsi, les plus concentrés sont utilisés dans le cadre de soins thérapeutiques dentaires, et les moins dosés sont réservés à un usage de maintenance ou de prévention. Vous devez respecter le mode d’utilisation propre à chaque type de bain de bouche pour en tirer le maximum de profit tout en respectant les muqueuses buccales et leur microbiote.

Revenons en détail sur les différents types de bains de bouche pour vous aider à choisir celui qui répond le mieux à vos préoccupations en matière de soins dentaires.

Le bain de bouche thérapeutique

Le bain de bouche à visée thérapeutique a un statut de médicament. Vendu exclusivement en pharmacie, parfois uniquement sur prescription médicale, il est recommandé par le chirurgien-dentiste ou un autre professionnel de santé dans différentes situations :

· Pour son action antiseptique afin d’assainir la bouche avant et/ou après une intervention chirurgicale,

· Pour compléter un traitement en cas de maladies parodontales ou affection du parodonte,

· En cas d’infections bucco-dentaires (gingivite, abcès dentaire, …)

Attention de bien respecter les recommandations de votre prescripteur, notamment concernant la durée du traitement, la fréquence et la posologie des bains.

Le bain de bouche antibactérien contre les bactéries et les caries

Un peu moins concentrés en antiseptiques, les bains de bouche à visée préventive sont intéressants à plus d’un titre.

Les bains de bouche fluorés, c’est-à-dire enrichis en fluor, s’adressent aux personnes dont l’émail dentaire est fragilisé, qui subissent des caries à répétition et se plaignent d’hypersensibilité au chaud, au froid ou durant le brossage. Ils conviennent aussi aux personnes qui souhaitent prévenir les caries dentaires au quotidien.
En quoi le fluor est-il recommandé ? Les résidus alimentaires, en particulier les sucres, favorisent la croissance bactérienne. Ces bactéries produisent des acides qui attaquent l’émail des dents provoquant sa déminéralisation.  De petites cavités se créent puis s’agrandissent : ce sont les caries dentaires. Le fluor se combine avec les minéraux qui constituent vos dents pour augmenter la résistance de l’émail aux attaques bactériennes acides et favorisent sa reminéralisation.
Cependant, le fluor apporté par votre dentifrice au fluor agit seulement le temps du brossage. D’où l’intérêt de compléter vos soins dentaires avec un bain de bouche. En effet, celui-ci ne se rince pas et vous le conservez entre 30 et 60 secondes en bouche, ce qui augmente le temps de contact du fluor avec la surface de vos dents et donc son action.

Certains bains de bouche dits « antibactériens ou antiplaque » sont utiles en cas de risque de gingivite, premier stade de maladie des gencives. Leur concentration en agents anti-microbiens en fait des auxiliaires intéressants contre les bactéries responsables du développement de la plaque dentaire, source de mauvaise haleine et qui peut provoquer une inflammation gingivale : la gingivite. Elle se manifeste par des gencives rouges et gonflées et qui peuvent saigner au brossage.

Les bains de bouche antibactériens sont aussi tout indiqués pour prendre soin des prothèses dentaires ou pour compléter les soins chez les personnes portant un appareil orthodontique dont le brossage est rendu plus difficile par la présence des arcs et brackets.

Le bain de bouche pour une haleine fraîche

Parmi les causes d’une haleine chargée figurent une mauvaise hygiène buccale mais aussi une bouche sèche manquant de salive, qui encouragent la prolifération de germes produisant des composés malodorants responsables de la mauvaise haleine. L’action antibactérienne de ces bains de bouche de confort vous permettra de limiter ces germes. 

Souvent enrichis d’une huile essentielle de sauge, de thym, de menthe ou de clou de girofle, ces mêmes bains de bouche seront utiles si vous vous souffrez d’halitose, terme scientifique qui désigne la mauvaise haleine.

En dehors de toute prescription de votre dentiste et de tout problème dentaire, vous pouvez ajouter sans hésiter à votre rituel de soins dentaires quotidiens un bain de bouche dans une démarche de prévention. Ce type de bain de bouche peut être utilisé sur de longues périodes, contrairement aux bains de bouche médicamenteux ou antibactériens. Ces bains de bouche permettent de compléter l’action de votre brosse à dents, des brossettes interdentaires ou du fil dentaire. Ils apportent l’agréable sensation d’avoir une haleine fraîche et une bouche saine.

Un détartrage chez le dentiste et une bonne hygiène bucco-dentaire restent la meilleure protection complète en matière de soins dentaires.

Comment et quand utiliser un bain de bouche ?

Comment bien faire un bain de bouche ?

Voici les étapes à suivre pour réussir votre bain de bouche :

· Se brosser les dents soigneusement puis recracher le dentifrice.

· Nettoyer ses espaces interdentaires à l’aide d’un fil dentaire, d’une brossette ou d’un bâtonnet interdentaire.

· Préparer le produit selon les recommandations d’utilisation ou les prescriptions de votre médecin ou de votre dentiste. Utiliser le gobelet ou le bouchon doseur joint au flacon pour verser la quantité conseillée et, si votre bain de bouche doit être dilué, ajouter la bonne quantité d’eau.

· Verser le produit dans votre bouche.

· Faire un gargarisme en déplaçant le liquide partout dans la bouche à l’aide de vos joues et des mouvements de mâchoire. Le faire circuler sur toutes les dents de devant et de derrière, entre vos molaires, sur votre langue et votre palais. Garder le liquide pendant environ 30 à 60 secondes (se référer au mode d’emploi) puis le recracher.

· Le rinçage de la bouche n’est pas recommandé afin de ne pas altérer l’efficacité du bain de bouche. Dans certains cas, attendre le temps indiqué sur le mode d’emploi avant de boire ou de manger.

· Laver le gobelet doseur.

Suite à une chirurgie buccale, il est conseillé d’attendre au minimum 24 heures pour effectuer un bain de bouche afin d’éviter de provoquer un saignement au niveau de la zone opérée.

A quel moment faire un bain de bouche ?

La fréquence des bains de bouche dépend de votre problématique et du bain de bouche associé.  L’utilisation d’un bain de bouche thérapeutique est limitée dans le temps selon l’avis médical.

Le bain de bouche ne remplace pas le brossage des dents, sauf situations exceptionnelles (incapacité à effectuer un brossage, situation post-opératoire, etc.). Il ne fait que compléter l’action de votre brosse à dents, du fil dentaire et des brossettes interdentaires. Faire un bain de bouche adapté à un usage quotidien, après chaque brossage est une bonne pratique d’hygiène bucco-dentaire.

Contre-indications au bain de bouche

Le bain de bouche, même non médicamenteux, n’est pas un produit de soin dentaire anodin. Il convient de l’utiliser selon les indications du mode d’emploi ou les conseils de votre chirurgien-dentiste ou de votre pharmacien. Et d’avoir en tête quelques précautions importantes.

On considère qu’un enfant de moins de 6 ans n’est pas capable de faire un gargarisme puis de recracher le produit correctement. Ainsi, les bains de bouche ne sont pas recommandés avant 6 ans.

N’utilisez pas de bain de bouche antiseptique sur une durée trop longue. Il peut en effet entraîner une modification de la flore bactérienne.

Si vous souffrez de sècheresse buccale (suite à une chimiothérapie par exemple), le manque de salive fragile vos muqueuses buccales particulièrement vulnérables. Il est alors conseillé d’éviter les bains de bouche à base d’alcool qui ont un effet desséchant.

Certains ingrédients du bain de bouche pourraient provoquer des interactions médicamenteuses. Si vous en utilisez régulièrement ou ponctuellement, il est donc plus que prudent d’en informer votre dentiste et votre médecin.

Quelles sont les limites des bains de bouche ?

Même si les bains de bouche apportent un bénéfice reconnu dans les soins buccaux dentaires, les conseils de votre dentiste vous guideront vers le produit le plus approprié à votre problématique car un bain de bouche ne peut pas solutionner tous les problèmes de dents et gencives. Par exemple, un bain de bouche pour l’haleine fraîche, malgré son action temporaire sur l’halitose commune du réveil ne peut pas corriger une mauvaise haleine qui trouve son origine dans des problèmes plus graves telle qu’une inflammation des gencives ou des causes en dehors de la bouche : infection des amygdales, troubles de la digestion

Précautions avec les bains de bouche

· Tous les bains de bouche ne sont pas prévus pour une utilisation quotidienne, et chacun doit être précisément dosé. Lisez toujours les instructions, notamment la durée du traitement et les doses prescrites ou recommandées. En cas de doute, demandez conseil à votre pharmacien.

· Une coloration de la surface des dents ou des lèvres peut apparaître, due à la chlorhexidine, antiseptique de référence au niveau bucco-dentaire. Elle est passagère et disparaît quand vous cessez d’utiliser le bain de bouche, ou après un détartrage chez votre dentiste.

Bains de bouche GUM®

Dents sensibles, lutte contre la mauvaise haleine ou en prévention quotidienne, découvrez l'ensemble de nos bains de bouche.