Vous êtes actuellement sur:

G.U.M France

Pour trouver un point de vente, merci d'indiquer votre pays & votre langue. Vous serez redirigé vers le site de votre pays.

  • Royaume-Uni
  • Belgique
  • Allemagne
  • Danemark
  • Espagne
  • Finlande
  • France
  • Grèce
  • Italie
  • Pays-Bas
  • Pologne
  • Portugal
  • Suède
Femme avec un aphte buccal

Les aphtes buccaux : douloureux mais bénins

Les aphtes sont de petites lésions qui siègent dans la bouche, à l’intérieur des joues, parfois sur la langue ou partout ailleurs sur les muqueuses buccales. Ils sont bénins mais gênants, car douloureux en mangeant, en buvant, en parlant... Il est possible d’accélérer la guérison en évitant les facteurs déclenchants et en mettant en place une bonne hygiène bucco-dentaire.

Qu’est-ce qu’un aphte ?

Un aphte est une ulcération présente à l’intérieur de la bouche, sur la muqueuse buccale. Ils sont de taille très variable, pouvant aller de 2 mm jusqu’à 10 mm.

La lésion est généralement arrondie, en relief sur son pourtour et creusée en son centre, comme un petit cratère. Elle est rouge en périphérie et blanchâtre ou grisâtre à l’intérieur.

Un aphte solo, mais pas toujours…

Le plus souvent les aphtes buccaux sont isolés, mais parfois ils sont groupés, augmentant l’étendue totale des lésions, la gêne et la douleur. Ils apparaissent quasiment en même temps en chapelet. On peut ainsi compter par exemple jusqu’à 6 aphtes lors d’une poussée. 

Pourquoi des aphtes sur la langue ?

Toutes les muqueuses buccales peuvent être touchées. Les aphtes situés à l’intérieur des joues sont très fréquents, mais ils s’installent aussi volontiers sur la langue, souvent sur le côté, parfois juste sur le bout de la langue, voire même sous la langue. Les aphtes peuvent également se développer sur les gencives et n’importe où sur le palais. L’intérieur des lèvres n’est pas non plus épargné.

Est-ce toujours douloureux ?

Tout dépend de la taille de l’aphte et de son stade d’évolution. Au tout début, il entraine une sensation de picotements, de brûlure, avant de rapidement laisser place à une douleur intense, toujours très localisée, lorsque l’on mange, boit, parle ou touche la lésion.

La lésion ou ulcère aphteux est une plaie superficielle, mais qui expose les terminaisons nerveuses présentes dans la muqueuse à toutes sortes de stimulations provenant de la nourriture, des boissons, de la salive, des variations de température, etc..., lesquelles véhiculent des messages douloureux en direction du cerveau. 

De nombreux facteurs déclenchent la douleur :

  • Elle est fréquente pendant le brossage, lorsque les brins de la brosse touchent la lésion.
  • Le simple passage de la langue sur l’ulcération est douloureux.
  • Au cours des repas, le contact avec les aliments peut déclencher une vive douleur. Enfin, certains aliments acides ou irritants intensifient la gêne et la douleur. 

En revanche, un aphte ne saigne pas. En cas de saignements lors du brossage, on peut penser à une gingivite. Une gencive rouge et gonflée doit orienter vers cette hypothèse. Ne pas hésiter à en parler à son dentiste et en attendant, renforcer son hygiène bucco-dentaire en veillant à un brossage doux pour ne pas endommager la gencive.

Les aphtes sont-ils contagieux ?

Les aphtes ne sont pas des lésions infectieuses. Ils ne sont donc pas contagieux. Une personne qui a un aphte à l’intérieur de la bouche, ne peut pas le transmettre à une autre personne, ni via le baiser, la nourriture ou le partage des couverts. 

Nous ferons tous au moins un aphte au cours de notre vie.

Les aphtes sont extrêmement fréquents. Ils n’épargnent personne. Ceci dit, certains d’entre nous y sont plus sensibles et feront des récidives, parfois jusqu’à 6 poussées par an. On parle d’aphtose buccale récidivante. Il existe une composante génétique, expliquant pourquoi les ulcères aphteux sont plus fréquents dans certaines familles que dans d’autres.

Les aphtes peuvent commencer à se manifester dès l’enfance puis durant toute la vie adulte. En revanche, on note une baisse de fréquence des aphtes à partir de 50 ans. Les femmes semblent légèrement plus souvent concernées.

Pourquoi a-t-on des aphtes ?

Les causes de ces ulcères buccaux sont inconnues.

En revanche, en cas de récidives trop fréquentes et de plaies sévères très étendues, les aphtes peuvent témoigner d’une maladie sous-jacente, nécessitant une consultation pour en rechercher la cause précise et mettre en place le traitement adapté (consultez notre paragraphe dédié ci-dessous).  

Quel traitement ?

Les aphtes sont des ulcérations bénignes qui régressent spontanément au bout de quelques jours (ce genre d’aphtes classiques est nommé « stomatite aphteuse mineure »). Il faut compter 1 à 2 semaines pour qu’ils disparaissent sans laisser de cicatrice.

Ils ne nécessitent donc pas de traitement particulier. En revanche, on peut chercher à atténuer la gêne et à plus forte raison la douleur que les accompagne. Il est également possible de mettre en place des mesures pour diminuer les risques de récidive, car si on ne connait pas la cause des aphtes, certains facteurs favorisant leur survenue sont bien identifiés.

Comment atténuer la douleur d’un aphte ?

  • Évitez certains aliments comme le gruyère, les noix, les fruits secs, les tomates, les fraises, le jus de citron, les aliments riches en tanins… Identifiez ceux dont la consommation ravive le plus votre douleur. Tenez un journal alimentaire si besoin pour faciliter leur identification.
  • Évitez les plats chauds et privilégiez les mets froids.
  • Mangez lentement pour éviter de vous mordre (risque de traumatisme) et pour mieux gérer le contact des aliments avec votre aphte.
  • Consultez votre dentiste pour ajuster un éventuel appareil dentaire ou orthodontique ou traiter un problème dentaire (carie…).
  • Reposez-vous et relaxez-vous, la fatigue et le stress ayant été identifiés comme facteurs aggravants. C’est ainsi que les aphtes surviennent plus volontiers lors d’une période d’anxiété, et d’autant plus facilement chez les personnes sujettes aux aphtes. Appliquez un produit spécifique directement sur la lésion pour former une couche protectrice, sorte de barrière qui isole la plaie aphteuse de l’air et des aliments.
  • Même si le brossage exacerbe la douleur, veillez malgré tout à une bonne hygiène bucco-dentaire : 
  1. Brossez-vous les dents deux fois par jour après le petit-déjeuner et le dîner avec une brosse à brins souples.
  2. Utilisez un dentifrice peu agressif et évitez ceux contenant des sulfates (ou SLS pour Sodium Lauryl Sulfate) qui sont irritants pour les muqueuses buccales.
  3. Utilisez un fil dentaire, des brossettes ou bâtonnets interdentaires pour compléter l’efficacité du brossage et nettoyer les espaces entre les dents difficiles d’accès.
  4. Pour terminer votre rituel biquotidien d’hygiène bucco-dentaire, réalisez un bain de bouche.
Gamme GUM® AftaClear

Notre gamme GUM® AftaClear (1) procure un soulagement immédiat et favorise une cicatrisation rapide grâce à sa combinaison unique d’ingrédients. Adaptée aux enfants et aux adultes, ces solutions peuvent être utilisées pour le soins des aphtes, des petites coupures ou irritations.

Un aphte qui récidive ? Posez-vous les bonnes questions !

Avez-vous mangé un aliment irritant ? Avez-vous commencé un traitement médicamenteux ? Pourriez-vous avoir une carence alimentaire en certains minéraux ou vitamines ? Avez-vous d’autres symptômes (mal de ventre, maux de tête, fièvre, fatigue intense…) ? Un traumatisme buccal est-il survenu (morsure, appareil dentaire mal ajusté…) ?

N’hésitez pas à consulter votre médecin ou votre dentiste. 

Le bain de bouche, triple action contre les aphtes

Certains bains de bouche sont particulièrement avantageux en cas d’aphte. En fonction de leur composition :

  • Ils contribuent à atténuer la douleur.
  • Ils recouvrent l’aphte d’un film protecteur.
  • Ils favorisent la cicatrisation et donc la guérison.

Ces effets sont liés à la présence de certains actifs, d’où l’intérêt de choisir un bain de bouche spécialement conçu à cet effet.

Les pharmaciens, médecins ou chirurgiens-dentistes prescrivent parfois des bains de bouche spécifiques dits « thérapeutiques », enrichis en agents anti-inflammatoires ou anesthésiants afin de mieux soulager localement la douleur. Attention toutefois à bien respecter la prescription dont la durée est limitée dans le temps à une courte période. En effet, de tels actifs antiseptiques sont susceptibles à long terme de modifier la flore buccale (ensemble de micro-organismes présents dans la cavité buccale) et d’entrainer des perturbations. 

Grâce à des actifs, comme l’acide hyaluronique, qui forment un film protecteur à la surface des muqueuses buccales, l’aphte se retrouve isolé des facteurs déclenchant la douleur (acidité, chaleur, aliments…). 

Comment traiter un aphte sur la langue ?

Un aphte sur la langue est particulièrement douloureux. Il peut facilement entrainer une gêne à la parole et à la mastication. Les bains de bouche apportent un soulagement intéressant. Surtout lorsqu’un aphte se situe sur la langue, ils sont plus efficaces que les produits anesthésiants à appliquer localement sur la lésion. Leur forme liquide a l’avantage de permettre à leurs actifs de recouvrir toutes les surfaces buccales, ce qui est aussi très avantageux en cas d’aphtes multiples. 

Réalisez des gargarismes en veillant à conserver le liquide en bouche pendant au moins une minute. Lisez bien les conseils indiqués par le fabricant sur le flacon.

Comment diminuer le risque de récidives ?

Parfois les aphtes récidivent trop souvent ou sont très nombreux, ou encore de taille très importante et particulièrement douloureux. Dans ce dernier cas, on parle d’aphte géant, dont le diamètre peut dépasser 1 cm voire atteindre jusqu’à 2 cm. Ces ulcérations étendues et profondes mettent beaucoup plus de temps à guérir, jusqu’à 4-6 semaines contre 1 ou 2 pour un aphte classique mineur. Elles laissent par ailleurs souvent des cicatrices.

Il convient de consulter son médecin afin d’explorer certaines causes sous-jacentes et de limiter les facteurs aggravants. Une consultation médicale s’impose également en présence concomitante de fièvre, fatigue intense, maux de tête ou mal de ventre.

  • Il existe des maladies qui prédisposent aux aphtes. C’est le cas de la maladie de Crohn et de l’intolérance au gluten ou maladie cœliaque, des déficiences du système immunitaire comme avec l’infection au VIH, et de la maladie de Behçet qui est une inflammation des vaisseaux sanguins provoquant des lésions génitales et buccales douloureuses, avec de fortes poussées d’aphtes.   
  • Certains médicaments sont connus pour favoriser la formation d’aphtes : anti-inflammatoires non stéroïdiens, bêtabloquants, biphosphonates, chimiothérapies…
  • Des carences alimentaires comme celles en vitamine B12, en acide folique (folates), en zinc et en fer ont été associées à des poussées d’aphte.
  • Les variations hormonales, expliquant la survenue d’aphtes préférentiellement à certaines périodes du cycle menstruel.

Les traumatismes buccaux, notamment provoqués par un appareil dentaire mal ajusté, une fracture dentaire… On parle ici d’ulcères traumatiques provoqués par un frottement contre les bords tranchants d’une dent cassée ou d’une bague d’orthodontie. Mais il peut aussi s’agir tout simplement d’une morsure accidentelle. 

 

(1) Note : Ce dispositif médical est un produit de santé réglementé qui porte, au titre de cette réglementation, le marquage CE. Dispositif Médical de classe IIa (CE 0459) non remboursé par l’Assurance Maladie. Avant utilisation : lire attentivement le mode d’emploi. N’hésitez pas à demander conseil à votre dentiste ou à votre pharmacien. 

Fabricant: Sunstar Europe S.A., Route de Pallatex 11, CH-1163 Etoy