Vous êtes actuellement sur:

G.U.M France

Pour trouver un point de vente, merci d'indiquer votre pays & votre langue. Vous serez redirigé vers le site de votre pays.

  • International
  • Belgique
  • Allemagne
  • Danemark
  • Espagne
  • Finlande
  • France
  • Grèce
  • Italie
  • Pays-Bas
  • Pologne
  • Suède

Dents de sagesse : symptômes, douleurs et opération

Les dents de sagesse sont celles qui apparaissent en dernier et complètent la dentition permanente. Dans cet article, nous allons vous éclairer sur les signes de leur poussée et que faire en cas de problèmes. Nous vous donnerons également des conseils sur ce qui est le plus adapté de manger après une opération des dents de sagesse et comment mieux dormir après cette intervention.

dents de sagesse GUM

Comment savoir si une dent de sagesse est sur le point de sortir ?

Les dents de sagesse, ou troisièmes molaires, sont les dernières dents qui font leur apparition en bouche, entre 16 et 25 ans. Il est à noter que certaines personnes n’en ont pas ou en ont moins de quatre, ou dans de rares cas en ont plus de quatre. Leur éruption est en général associée au ressenti d’une douleur, la dent devant percer la gencive pour sortir.  

Les douleurs des gencives causées par l’éruption de la dent de sagesse sont souvent intenses et pour cette raison, on a tendance à éviter de toucher cette zone, notamment lors du brossage des dents, ce qui induit un nettoyage insuffisant et donc une prolifération de bactéries, pouvant causer des problèmes non négligeables liés à l’infection. Signe de l’infection, une rougeur et un gonflement de la gencive vont apparaitre.

Pourquoi faut-il la plupart du temps extraire les dents de sagesse ?

Le manque de place

Une première problématique est liée au manque de place dans la bouche pour accueillir ces dents. Avec l’évolution de notre alimentation dans le temps, la taille de notre mâchoire s’est globalement rétrécie par rapport à celle de nos ancêtres. Ainsi, pour trouver sa place, la dent de sagesse peut être amenée à pousser les autres, pouvant nuire à l’alignement du reste des dents. Pour les patients ayant un appareil orthodontique, les dents de sagesse seront donc en général extraites préventivement pour éviter tout risque de récidive de malposition après un long traitement.

Une mauvaise position

Il arrive que les dents de sagesse poussent avec un angle non adapté, à l’horizontal par exemple. Elle affecte alors la dent voisine en la poussant, pouvant créer douleur et inflammation des gencives

Il est ainsi recommandé, pour éviter tout dommage lié à leur pousse, de réaliser une radiographie dite panoramique dentaire vers 15-16 ans, afin de voir où se situent les dents de sagesse et si elles poussent correctement. Si un souci est détecté, une extraction, immédiate ou postérieure selon l’évolution pourra être envisagée.

Une poussée incomplète

Si la dent n’est pas complètement sortie, les bactéries peuvent venir s’insérer entre la dent et la partie de la gencive qui la recouvre encore, et entraîner une infection. On parle de « péricoronarite », une inflammation des tissus entourant la dent. Cela entraîne douleur et gêne pour manger. Le traitement de l’infection est possible, mais si elle se répète, l’extraction de la dent sera proposée.  

Un nettoyage plus difficile

Les dents de sagesse étant situées tout au fond de la bouche, elles sont plus difficiles d’accès et donc plus compliquées à nettoyer dans le cadre de l'hygiène bucco-dentaire quotidienne. De ce fait, la plaque peut avoir tendance à s’accumuler davantage à leur niveau, ces dents peuvent donc être plus sujettes aux caries et la gencive aux infections. Le traitement professionnel d’une carie y est également plus délicat voire impossible et l’extraction de la dent peut alors être recommandée.

L’opération des dents de sagesse : comment ça se passe ?

Cette opération peut être réalisée, que les dents soient déjà sorties ou non, selon la raison de l’extraction. Elle est en général réalisée sous anesthésie locale par un chirurgien maxillo-facial (plus rarement, dans des cas précis selon la difficulté d’extraction ou l’appréhension du patient, une anesthésie générale peut être proposée). L’intervention dure environ une trentaine de minutes, et les incisions sont suturées avec des fils résorbables.

De petits saignements peuvent être présents dans les heures qui suivent. La douleur associée dure quelques jours et peut-être gérée avec des médicaments anti-douleur qui seront prescrits par votre praticien. Selon les personnes, un gonflement peut apparaître au niveau des joues près des sites opératoires, qui se résorbera également en quelques jours. 

Pour les soins post-opératoires et la reprise de l’hygiène bucco-dentaire, suivez les recommandations de votre chirurgien. Dans tous les cas, l'utilisation d'une brosse post-chirurgicale ultra-douce, permettra de maintenir des soins quotidiens pendant la cicatrisation. 

Que manger après l’extraction des dents de sagesse ?

La douleur faisant suite à l’opération et la gêne pour ouvrir la bouche normalement, compliquent la mastication et donc l’alimentation. Parfois, boire un simple verre d’eau ou parler peuvent être désagréables. Il est important d’être prudent avec le choix des aliments, et d’éliminer ceux qui pourraient amplifier la douleur ou interférer avec la cicatrisation des plaies.  

Il est recommandé d’éviter de consommer des aliments et boissons chaudes, et de les préférer tièdes ou froids. Il est également important d’éviter la mastication : pour cela, il est préférable de ne consommer que des aliments mous, en prenant soin de ne pas mâcher au niveau des dents extraites. Aussi, évitez les aliments qui pourraient laisser des résidus dans votre bouche qui pourraient pénétrer dans les zones d’extraction comme les fraises, les kiwis, ou encore les tomates.

En plus de l’alimentation, dans la période post-extraction, il est également important d’éviter de fumer et de consommer de l’alcool, pour ne pas ralentir la cicatrisation.  

Comment mieux dormir après l’extraction dentaire ?

Après une extraction dentaire comme celle des dents de sagesse, afin de limiter la douleur ressentie, la meilleure solution sera de ne pas dormir complètement allongé. Sur le lit, vous pouvez placer un ou deux oreillers pour surélever votre tête et votre torse afin de vous placer dans une position semi-assise.

Retrouvez plus d’informations sur :

L’orthodontie

Douleurs des gencives

Comment se brosser les dents

Nous utilisons des cookies pour veiller à ce que nous vous donnons la meilleure expérience sur notre site Web. Pour ce faire, nous nous souvenons et stocker des informations sur la façon de l’utiliser. Cela se fait à l’aide de simples fichiers textes appelés cookies qui sont assis sur votre ordinateur. En fermant ce message ou naviguer vers une autre page de ce site Web, vous acceptez nos "cookies" sur ce dispositif conformément à notre politique de cookie sauf si vous avez désactivé les.