Vous êtes actuellement sur:

G.U.M France

Pour trouver un point de vente, merci d'indiquer votre pays & votre langue. Vous serez redirigé vers le site de votre pays.

  • Royaume-Uni
  • Belgique
  • Allemagne
  • Danemark
  • Espagne
  • Finlande
  • France
  • Grèce
  • Italie
  • Pays-Bas
  • Pologne
  • Portugal
  • Suède

Définition Parodontite

La parodontite est une inflammation d’origine bactérienne du parodonte, terme qui désigne l’ensemble des tissus qui soutiennent les dents à savoir les gencives, le cément, l’os et le ligament parodontal entre l’os et la dent.  Elle survient lorsqu’une gingivite n’a pas été prise en charge.

Les symptômes de la parodontite : gencives rouges, gonflées, qui saignent, qui se « décollent » des dents, dents qui semblent plus longues, qui bougent, qui s’écartent.

Les risques : déchaussement de dents et à terme perte de dents.

Les causes : la première cause de parodontite est la plaque dentaire qui est une accumulation de bactéries sur les dents liée à une hygiène bucco-dentaire inadaptée.

Définition parodontite : femme souffrant des gencives

La parodontite fait suite à la gingivite

Quelles sont les causes de la parodontite ? 

Quels sont les symptômes de la parodontite ?

Comment soigner la parodontite ? 

Comment prévenir la parodontite ? 

La parodontite fait suite à la gingivite

La parodontite est une inflammation des tissus de soutien des dents : gencive, ligament, cément et os. Elle se manifeste à la suite d’une gingivite non soignée. Cette dernière est une inflammation des tissus gingivaux liée à la plaque dentaire qui s’accumule à la surface des dents et dans le sillon gingival, à la frontière entre la dent et la gencive et qui se compose de bactéries. Si elle n’est pas régulièrement éliminée, la plaque dentaire s’accumule, durcit et forme le tartre, qui lui-même retient la plaque et ses bactéries. L’inflammation due à la plaque peut alors provoquer la formation d’une poche parodontale, un espace entre la gencive et la dent - signe de la destruction des tissus parodontaux - où s’accumulent les bactéries. On parle alors de parodontite.

Autrement dit, la parodontite est la complication d’une gingivite et toutes deux sont des maladies parodontales.

Elle entraîne progressivement une destruction des tissus de soutien des dents pouvant mener à des mobilités dentaires, jusqu’à un risque de perte de dents.

Quelles sont les causes de la parodontite ? 

La parodontite est causée par les bactéries de la plaque dentaire qui s’accumule en raison d’une hygiène bucco-dentaire inadaptée, mais il existe de nombreux facteurs aggravants.

Quels facteurs favorisent la parodontite ? Le tabac, le diabète non équilibré, la consommation excessive d’alcool, une alimentation déséquilibrée, une prédisposition génétique, certaines carences (vitamine C, vitamine D…), les variations hormonales, le stress, certains médicaments, certaines maladies (obésité, cancer…).

Quels sont les symptômes de la parodontite ?

Comment reconnaître une parodontite :

  • Gencives rouges, gonflées, avec des saignements.
  • Sensibilité dentaire au chaud ou au froid liée à la rétraction des gencives (récession gingivale : les dents paraissent plus longues).
  • Poches parodontales inflammatoires.
  • Mauvaise haleine (halitose).
  • Dents qui bougent, qui s’écartent.
Dents qui se déchaussent avec gencive enflée et rouge

Comment soigner la parodontite ? 

Tout dépend du stade de la maladie (complexité, sévérité et étendue) et de son grade (taux de progression).

En complément de l’hygiène bucco-dentaire efficace que doit avoir le patient, le chirurgien-dentiste réalise un détartrage-surfaçage radiculaire qui consiste à ôter la plaque dentaire et le tartre, y compris sous la gencive dans la poche parodontale, pour assainir les tissus profonds. La prescription d’un traitement antiseptique complémentaire par bain de bouche spécifique est possible sur une durée déterminée. Le recours à des antibiotiques peut parfois s’avérer utile dans des situations précises mais n’est pas généralisé. Un traitement chirurgical sous anesthésie locale est aussi parfois nécessaire pour assainir davantage en profondeur, reconstruire ou stimuler la régénération des tissus détruits (greffe osseuse ou de biomatériaux).

La parodontite est une maladie chronique : elle peut être stabilisée mais on ne la guérit pas.

Une fois le traitement parodontal terminé, une maintenance par des séances régulières de détartrage est donc indispensable pour maintenir la santé parodontale et prévenir une récidive.

Quelle brosse à dents pour parodontite ? Une brosse à brins souples voire ultra souples pour ne pas agresser les gencives.

Quel bain de bouche pour parodontite ? Un bain de bouche antiseptique pour lutter contre les bactéries à la source de l’inflammation. 

Comment prévenir la parodontite ?

1/ Une bonne hygiène buccale est essentielle, dont la base est le brossage des dents deux fois par jour, pendant deux minutes, complété par le passage du fil dentaire ou de brossettes interdentaires pour éliminer quotidiennement la plaque dentaire et de terminer le rituel avec un bain de bouche à usage quotidien.

2/ Consulter son dentiste au moins une fois par an pour un détartrage.

3/ Éliminer les facteurs aggravants comme le tabac et l’excès d’alcool, adopter une alimentation saine et équilibrée, faire ajuster une restauration dentaire (amalgame, composite) ou un appareil dentaire (couronne, prothèse amovible ou contention d’orthodontie) susceptible d’entraver l’hygiène dentaire et de favoriser la rétention de plaque dentaire. 

Prendre de soin de son hygiène bucco-dentaire pour réduire les risques de parodontite

Quelle est la différence entre la gingivite et la parodontite ?

La gingivite précède la parodontite, elle constitue un signal d’alerte, elle n’affecte que la gencive et elle est réversible.

La parodontite fait suite à une gingivite non soignée, elle touche les tissus profonds de soutien des dents, dont la destruction est irréversible.