Vous êtes actuellement sur:

G.U.M France

Pour trouver un point de vente, merci d'indiquer votre pays & votre langue. Vous serez redirigé vers le site de votre pays.

  • Royaume-Uni
  • Belgique
  • Allemagne
  • Danemark
  • Espagne
  • Finlande
  • France
  • Grèce
  • Italie
  • Pays-Bas
  • Pologne
  • Portugal
  • Suède

Définition Gencive

La gencive est une muqueuse qui soutient les dents. Elle protège également les tissus plus profonds qui soutiennent les dents et joue un rôle de barrière en empêchant les bactéries buccales d’entrer dans l’organisme.

La maladie des gencives la plus fréquente est la gingivite, une inflammation le plus souvent provoquée par la plaque dentaire. Une bonne hygiène bucco-dentaire suffit à empêcher l’accumulation de cette plaque et à prévenir la gingivite. 

Femme souffrant des gencives

Les 3 grands rôles des gencives

Quelles sont les maladies des gencives ?

Comment reconnaître une inflammation de la gencive ?

Les autres causes d’inflammation des gencives

Comment prendre soin de ses gencives ?

Les 3 grands rôles des gencives

La gencive est une muqueuse qui joue trois grands rôles. 

  • Elle participe au soutien des dents.
  • Elle protège les tissus sous-jacents.
  • Elle a une fonction de barrière. En formant un « joint » autour des dents, elle empêche les agents pathogènes de pénétrer et de rejoindre la circulation sanguine. C’est une fonction primordiale pour notre santé générale car une fois dans le sang, les bactéries buccales et leurs toxines peuvent atteindre d’autres organes, comme les poumons, le foie, le cerveau par exemple, et entraîner des inflammations qui augmentent le risque de certaines maladies. 

C’est ainsi que la gencive a un rôle à la fois en santé bucco-dentaire et en santé générale. D’où l’importance d’en prendre soin.

Quelles sont les maladies des gencives ?

L’atteinte la plus fréquente des gencives est la gingivite. Il s’agit d’une inflammation liée à l’accumulation de plaque dentaire et de ses bactéries et à la formation de tartre.

Une inflammation non traitée peut s’étendre et provoquer une rétractation de la gencive et des tissus sous-jacents diminuant  ainsi le rôle de soutien des dents et le rôle de barrière à la circulation générale.

Comment reconnaître une inflammation de la gencive ?

Au cours d’une gingivite, la gencive est rouge et gonflée. Elle saigne facilement au brossage ou même spontanément. Lorsque l’inflammation progresse et s’étend au parodonte, terme qui comprend les tissus profonds de soutien des dents (cément, ligament, os, en plus de la gencive) on parle de parodontite.

Avec la destruction des tissus de soutien des dents, il existe un risque de déchaussement. D’où l’intérêt d’agir en amont, dès le stade réversible de gingivite.  

Les autres causes d’inflammation des gencives

Une blessure ou un traumatisme peut aussi endommager la gencive et provoquer une inflammation. C’est tout simplement le cas lors d’un brossage des dents trop agressif ou en utilisant de façon inadaptée le fil dentaire ou les brossettes interdentaires. 

D’autres facteurs augmentent le risque d’inflammation des gencives :

  • Le diabète.
  • La diminution des défenses immunitaires.
  • Certains médicaments.
  • Les changements hormonaux (puberté, grossesse, ménopause).
  • Un appareil dentaire mal adapté.

Comment prendre soin de ses gencives ?

Une hygiène bucco-dentaire complète permet de maintenir des gencives saines et de limiter les risques d’inflammation. Elle repose sur :

  • Un brossage des dents deux fois par jour pendant 2 minutes à l’aide d’une brosse à dents à brins souples.
  • L’utilisation d’un dentifrice enrichi en agents anti-plaque dentaire.
  • Le passage d’un fil dentaire ou de brossettes interdentaires.
  • Le rinçage par un bain de bouche.
  • Un détartrage annuel au moins chez le chirurgien-dentiste. 

Une gencive saine : rose clair, ferme, fine, texturée comme une peau d’orange, ne saigne pas au brossage, non douloureuse.

Une gencive malade : rouge ou violacée, lisse, gonflée, saigne facilement au brossage.