Vous êtes actuellement sur:

G.U.M Belgique

Pour trouver un point de vente, merci d'indiquer votre pays & votre langue. Vous serez redirigé vers le site de votre pays.

  • Royaume-Uni
  • Belgique
  • Allemagne
  • Danemark
  • Espagne
  • Finlande
  • France
  • Grèce
  • Italie
  • Pays-Bas
  • Pologne
  • Portugal
  • Suède
Comment choisir le meilleur dentifrice

Comment choisir le meilleur dentifrice ?

Le dentifrice, produit quotidien de première nécessité, vous semble sans doute familier. Mais savez-vous quels sont les ingrédients qui le composent et comment ils agissent pour entretenir la santé de vos dents et de vos gencives ? Devenez incollable sur le dentifrice afin de choisir celui qui sera vraiment adapté à vos besoins.

Comment agit le dentifrice ?

Choisir le dentifrice adapté à vos besoins

Où acheter son dentrifrice ?

Comment agit le dentifrice ?

Le terme dentifrice vient du terme romain dentifrictium, lui-même composé de « dens » la dent, et « fricare » frotter. Depuis les Romains, le dentifrice a beaucoup évolué dans sa composition et sa texture (cf. Encadré 1). Devenu un produit complexe, il fait désormais partie des produits de soin incontournables pour l’entretien d’une bouche en bonne santé.

Petite histoire du dentifrice

Les premiers « dentifrices » semblent dater de l’Egypte antique. 4000 ans avant notre ère, une recette indique sa composition : miel, poudre de fruit de palmier et terre de plomb verte. Dans la Grèce antique, Hippocrate (v. 460-370 av. J.-C.) est le premier à préconiser le dentifrice contre la mauvaise haleine et les problèmes gingivaux. Faisons quelques sauts dans le temps. Le dentifrice du grand médecin Ambroise Paré (1510-1590) est composé de racines de guimauve bouillies dans du vin blanc et de l’alun de roche mais la poudre d’os de seiche, de pierre ponce, de porcelaine, d’alun cuit, de corne de cerf et la cannelle sont également conseillés. Le dentifrice, dans sa version plus proche de la nôtre, n’est commercialisé sous sa forme industrielle qu’après la Première Guerre Mondiale. 

Les composants du dentifrice

Le dentifrice a une action sur les dents à la fois mécanique, en augmentant la puissance du brossage, et chimique. Son rôle porte à la fois sur l’esthétique (propreté et blancheur des dents) et sur la prévention des caries, de la mauvaise haleine (halitose), de l’inflammation des gencives et des maladies parodontales.

Pour mieux comprendre comment agit le dentifrice, penchons-nous sur ses composants clés.

Quels sont les ingrédients de base que l’on trouve dans les dentifrices et quelle est l’utilité de chacun ?

  • Des agents abrasifs ou polissants (30 à 50% de la formule) qui éliminent mécaniquement la plaque bactérienne, par frottement, et contribuent à éliminer les taches sur les dents. Il s’agit principalement de silice, bicarbonate de soude, carbonate de calcium. 
  • Des agents humectants (10 à 25%) qui donnent au dentifrice sa texture fluide et l’empêchent de durcir à l’air. Les plus connus sont le sorbitol, le glycérol et le propylène glycol.
  • Des agents moussants (1 à 2%) : Lauryl Sulfate de Sodium (SLS), Diéthanolamine (DEA), Diéthanolamine (DEA)… Ils agissent doublement. D’une part, ils facilitent le décollage de la plaque dentaire en émulsionnant les dépôts organiques qui la constituent. Et d’autre part, ils permettent au dentifrice de mousser en bouche, ce qui augmente la perception de l’efficacité du dentifrice et rend le brossage plus agréable.
  • Des épaississants (0,5 à 2%), souvent à base de végétaux, ils donnent sa consistance au dentifrice : ce sont la cellulose issue du bois, les carraghénanes et alginates issues d’algues, ou encore la gomme xanthane.
  • Des conservateurs qui préviennent la contamination virale et bactérienne du dentifrice et en prolonge la durée de vie.
  • Des colorants pour teinter la pâte ou le gel dentifrice, afin de lui donner un aspect esthétique.
  • Des arômes pour apporter du plaisir au brossage et donner une sensation de fraîcheur en bouche. Parmi les plus connus : menthe fraîche, eucalyptus, sauge, romarin…

A ces ingrédients de base s’ajoutent des principes actifs qui confèrent une efficacité au dentifrice sur différentes problématiques : ils protègent l’émail, fortifient les gencives, réduisent l’hypersensibilité dentinaire ou « blanchissent » les dents. Le fluor est l’un des ingrédients phares, présent dans quasiment tous les dentifrices, pour son bénéfice anti-caries.

Comment le dentifrice fluoré lutte contre les caries ?

Le fluor est un des oligo-éléments présent naturellement dans les dents dont il renforce l’émail, contribuant à les protéger des risques de caries.

Comment le fluor agit-il sur cet émail ? A la surface des dents, les bactéries prolifèrent, nourries par les sucres de notre alimentation. Elles produisent des acides qui attaquent l’émail dentaire. Notre salive neutralise cette acidité tout en reminéralisant constamment l’émail. C’est là que le fluor du dentifrice intervient : il soutient le rôle de la salive en aidant la fixation des minéraux sur l'émail.

Tout et son contraire ont été dits sur le fluor, alléguant son caractère cancérogène ou encore son rôle de perturbateur endocrinien… Mais les quantités infimes de fluor que nous ingérons via le dentifrice ne représentent pas un risque pour notre santé. Attention en revanche au surdosage (pouvant être apporté via des sources combinées) qui peut notamment affaiblir l’émail et par conséquent augmenter la sensibilité des dents aux attaques acides.

La bonne dose de fluor

La dose recommandée pour les adultes est comprise entre 1000 et 1500 ppm (parties par million). Certains dentifrices plus fortement dosés en fluor sont vendus exclusivement en pharmacie. Le dosage est en revanche limité à moins de 500 ppm pour les enfants de moins de 6 ans. L’UFSBD (Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire) confirme que ces niveaux de fluorure dans les dentifrices sont inoffensifs et efficaces pour prévenir la carie dentaire.

Choisir le dentifrice adapté à vos besoins

Le dentifrice et la brosse à dents forment le duo de base de vos soins dentaires. Comment choisir un dentifrice adapté à vos besoins parmi les centaines de références existant dans le commerce ou en pharmacie ?

Votre dentifrice idéal réunit de nombreuses qualités. Sa pâte ou son gel est agréable à utiliser et il laisse une sensation de fraîcheur et une bonne haleine. Il est doux pour les gencives et son pouvoir abrasif est adapté à vos dents afin de préserver leur émail. Enfin, ses principes actifs répondent à vos problématiques bucco-dentaires : dents sensibles, gencives fragiles, anti-plaque, anti-caries, blanchissant …

Voici quelques clés pour vous aider à choisir le meilleur dentifrice. Gardez à l’esprit cependant que votre chirurgien-dentiste reste le meilleur conseil car il connaît vos besoins.

Père et fils se brossant des dents dans la salle de bain

Quel dentifrice pour les dents sensibles ?

Si vous ressentez des douleurs dentaires brèves mais parfois vives au contact des aliments froids, sucrés ou acides, vous avez peut-être une hypersensibilité dentinaire. Cette sensibilité exacerbée des dents est liée à une altération de l’émail dentaire ou une récession gingivale qui expose la dentine normalement protégée. La dentine, également appelée ivoire, est la substance majoritaire de la dent, qui est située juste en dessous de l’émail. Comme elle est percée de nombreux canaux (appelés tubuli dentinaires), elle communique avec la pulpe de la dent, qui contient des vaisseaux et des nerfs. La dent devient ainsi très sensible si l’émail ne la recouvre plus suffisamment, les stimuli douloureux étant transmis directement aux nerfs de la pulpe. Si vos dents sont sensibles, évitez donc les dentifrices trop abrasifs, ceux notamment qui sont destinés à blanchir les dents et peuvent amincir encore la couche d’émail. Préférez des dentifrices spécial dents sensibles qui contiennent en général des actifs pour réduire la sensibilité et reminéraliser l’émail.

Le meilleur dentifrice blanchissant

Les Français plébiscitent les dentifrices blanchissants. Attention ! Le terme « blanchissant » ne signifie pas qu’ils sont capables de modifier la couleur de vos dents. Selon leur composition, ils limitent le jaunissement des dents, augmentent leur éclat ou atténuent les taches dues au tabac ou à l’alimentation : thé, café, vin rouge… La teneur en éléments abrasifs des dentifrices blanchissants est supérieure à celle des autres dentifrices afin d’avoir un effet polissant plus important. Ils sont donc à utiliser avec précaution si vous avez des dents sensibles ou des gencives fragiles. Il existe également des actifs exerçant une action chimique, soit en contribuant à l’élimination des taches, soit en exerçant un effet d’optique sur l’émail.

Quel dentifrice pour lutter contre les caries ?

Les dentifrices anti-caries sont en très large majorité enrichis en fluor actif ayant prouvé son efficacité dans la prévention des caries. Le fluor a pour particularité de renforcer l’émail dentaire. Il est présent en quantité variable mais limitée par des normes strictes (cf. Encadré 1). Les dentifrices classiques en contiennent en moyenne 1500 ppm (partie par million). Au-delà de ce dosage, le dentifrice est alors un médicament et exclusivement vendu en pharmacie. Ces types de dentifrices sont destinés aux personnes atteintes de pathologies qui les surexposent aux risques d’apparition des caries. 

Quel dentifrice pour les gencives fragiles ?

Vos gencives saignent et/ou sont douloureuses quand vous vous brossez les dents ? Elles sont gonflées et parfois rétractées ? Vos gencives sont donc sensibles et fragiles, probablement en lien avec une accumulation de plaque dentaire. Utilisez un dentifrice qui contient un agent anti-plaque pour lutter contre son accumulation. Certains dentifrices contiennent également des actifs apaisants et tonifiants pour contribuer à la bonne santé des gencives.

Quel est le meilleur dentifrice anti-plaque ?

Si votre chirurgien-dentiste diagnostique un problème associé à un développement bactérien dans votre bouche, tournez-vous vers un dentifrice contenant un agent antiseptique comme la chlorhexidine, actif de référence.

Pourquoi un dentifrice spécial pour les enfants ?

Pour donner aux enfants l’envie de se brosser les dents et les habituer à ce geste quotidien d’hygiène dentaire, les dentifrices pour enfants ont souvent des parfums gourmands et des textures fluides. Objectif : rendre la prévention des caries agréable !

Se pose la question de la quantité de fluor que les enfants risquent d’ingérer en avalant le dentifrice dans leur plus jeune âge (Cf. Encadré 3). Un excès de fluor pendant la période de minéralisation de la dentition peut faire apparaître des taches blanches sur les dents. C’est pourquoi les dentifrices « spécial enfant » ont une teneur en fluor plus faible que dans les dentifrices pour adultes.

 

Attention à l’ingestion de dentifrice chez les enfants
Les enfants ne maîtrisent pas la déglutition aussi bien que les adultes et ont donc tendance à avaler le dentifrice, augmentant le risque d’une surdose de fluor. De 2 à 4 ans, les enfants avalent la moitié du dentifrice. Cette quantité ingérée baisse ensuite avec l’âge : elle n’est plus que de 30% puis de 10% respectivement chez les enfants de 4 à 6 ans puis de 6 ans et plus. D’où l’importance de choisir un dentifrice adapté à leur âge.[1]

Quel est le meilleur dentifrice bio ?

Au même titre que les produits cosmétiques, les dentifrices bio répondent à des normes précises. Si vous êtes particulièrement soucieux d’utiliser des produits labélisés bio, sachez que les dentifrices bio ne contiennent pas que des ingrédients d’origine naturelle mais répondent à des critères exigeants imposés par les labels (COSMOS Organic et Ecocert par exemple).

Où acheter son dentifrice ?

Certains dentifrices sont vendus indifféremment en grandes surfaces et en pharmacies. D’autres sont réservés aux pharmacies car ils ont un statut de médicament. C’est le cas notamment des dentifrices fortement dosés en fluor.

Afin de faire le choix du meilleur dentifrice, vous pouvez compter sur l’avis expert de votre chirurgien-dentiste et de votre pharmacien.

[1] Utilisation du fluor dans la prévention de la carie dentaire avant l’âge de 18 ans, AFSSAPS, 4 septembre 2008.